Axa, robuste au 1er trimestre, prévoit un impact "significatif" de la crise sanitaire

Sur les trois premiers mois de l'année, l'assureur a réalisé un chiffre d'affaires d'un peu moins de 32 milliards d'euros, en repli de 9% sur un an, a-t-il fait savoir dans un communiqué.

En Belgique, il est de 999 millions d'euros, stable par rapport à la même période en 2019. Il est surtout porté par la division 'dommages', avec 665 millions (inchangé), devant les 292 millions rapportés par le segment 'vie, épargne, retraite' (-3%) et les 41 millions de la division 'santé' (+12%).

Cette baisse globale est en trompe-l'œil, car depuis l'an dernier le groupe s'est dessaisi de sa filiale américaine Axa Equitable Holding et a remanié ses activités d'assurance vie collective en Suisse.

En gommant les résultats de ces deux entités, le chiffre d'affaires a progressé de 4%, porté par les trois segments stratégiques que sont la santé, le dommage aux entreprises et la prévoyance.

Le groupe s'attend toutefois à une fin d'année mouvementée en raison de la crise sanitaire du Covid-19, mais juge trop tôt pour établir une estimation précise.

"Les mesures de confinement des pays touchés affecteront les ventes et le chiffre d'affaires de manière progressive, à travers une baisse des ventes de nouveaux contrats dans différentes lignes de métiers, potentiellement en partie compensée par une hausse de la rétention", explique l'assureur.

Prémices de cette tendance, le chiffre d'affaires pour le seul mois de mars a baissé d'environ 5% sur un an et "les premières tendances pour le mois d'avril indiquent une réduction d'environ 12% sur un an du chiffre d'affaires pour la majorité des zones géographiques", fait savoir Axa.

Selon le groupe, les impacts devraient être plus significatifs en vie, épargne, retraite, tandis que les activités d'assurance dommages et de santé seraient affectées dans une moindre mesure.

En ce qui concerne les sinistres liés au Covid-19 déjà recensés par l'assureur, ceux-ci "ont été limitées en mars, un stade encore précoce. Néanmoins, les mesures de confinement prises dans les pays où le groupe opère devraient avoir un impact significatif sur le niveau de sinistres au cours de l'année dans certaines lignes de métiers, notamment l'assurance annulation d'évènements et de pertes d'exploitation", anticipe Axa.

Les assurances annulation d'événements devraient avoir un impact total de plusieurs centaines de millions d'euros avant impôts et net de réassurance, selon une estimation préliminaire.

"Concernant les pertes d'exploitation, dont les notifications de sinistres sont limitées à ce jour, il est encore tôt pour établir une estimation", pointe Axa.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous