Les organisateurs du Giro voulaient éviter un maximum de chevauchement entre les courses

Mauro Vegni, directeur de course du Giro, avec Peter Sagan
Mauro Vegni, directeur de course du Giro, avec Peter Sagan - Photo News

«La publication du calendrier par l’UCI est un important pas en avant pour toutes les parties prenantes impliquées dans la reprogrammation de la saison. C’est le résultat d’un travail d’une ampleur inégalée impliquant les institutions, les organisations, les équipes et ceux qui, à leur échelle, ont contribué à ce choix difficile», a communiqué RCS Sport mardi.

Seule ombre au tableau pour l’organisation, le fait que le Tour d’Italie (3 au 25 octobre) et le Tour d’Espagne (20 octobre au 8 novembre) se chevauchent. «Nous avons soumis certaines propositions qui, à notre avis, auraient permis de réduire les chevauchements entre les courses. Ces propositions n’ont pas été adoptées. Toutefois, nous pensons que ce résultat est important pour la reprise, surtout en ce moment, étant donné la situation sanitaire dramatique qui touche tous les domaines de notre vie.»

Outre les Strade Bianche et le Giro, RCS Sport organise également Milan-Sanremo, prévu le 8 août. Le Tirreno-Adriatico aura lieu du 7 au 14 septembre et le Tour de Lombardie le 31 octobre. Ces deux épreuves sont également organisées par RCS Sport.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous