Tous les feux sont au vert pour la licence du Standard

Centre d’entraînement du Standard de Liège
Centre d’entraînement du Standard de Liège - Photo News

Tous les voyants sont en tout cas au vert après la défense du dossier liégeois confiée à Me Grégory Ernès, du cabinet Atfield, qui semble avoir convaincu les trois juges de la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport (CBAS). Si la séance, organisée par vidéo-conférence n’a pas traîné en longueur, c’est que le travail avait été soigneusement préparé en amont, avec l’envoi à la fédération des documents nécessaires.

Pour rappel, la Commission des licences avait reproché au Standard de ne pas avoir réglé le versement d’une prime à la signature pour huit joueurs et avait demandé des garanties quant à la solvabilité de l’Immobilière Standard de Liège qui rachètera, d’ici le 30 juin prochain, le stade de Sclessin. Des garanties qui sont notamment passées par le prêt de 3 millions de Marouane Fellaini.

Si la fumée blanche n’a pas encore été aperçue dans le ciel liégeois, cela ne devrait plus tarder. Si la CBAS a jusqu’au dimanche 10 mai pour rendre sa décision, tout porte à croire que le club principautaire sera fixé vendredi sur son sort.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous