Accueil Monde États-Unis

Donald Trump: «Nous ne pouvons pas garder les Etat-Unis confinés, nous devons ouvrir»

La Maison Blanche veut déplacer ses efforts dans la réouverture de l’économie américaine.

Temps de lecture: 2 min

La Maison Blanche pense à amenuiser le rôle de la task force mise sur pied pour gérer la pandémie de coronavirus pour déplacer les efforts de l’administration sur la réouverture de l’économie américaine.

« Nous nous penchons désormais un peu sur un différent format, celui-ci est la sécurité et l’ouverture, et nous aurons probablement un groupe différent à cet effet », a déclaré le président américain Donald Trump en Arizona, où il visitait une fabrique de masques médicaux. « Nous ne pouvons pas garder notre pays confiné durant les 5 prochaines années », a-t-il ajouté. « Est-ce que certaines personnes vont être touchées ? Oui. Est-ce que certaines personnes le seront gravement ? Oui. Mais nous devons ouvrir », a martelé le président.

Plus haut nombre de décès

Les USA recensent le plus haut nombre de décès liés au Covid-19, avec plus de 70.000 décès confirmés, et les modélisations pointent sur un doublement de ce bilan d’ici le mois d’août.

Certaines parties du pays continuent de constater une augmentation des cas, alors même que des épicentres comme New York ont bénéficié des mesures de mitigation et observent un déclin du taux d’infection et de décès.

Donald Trump a balayé les inquiétudes relatives au manque de tests et de traçage des contacts. Il a encouragé les Etats à rouvrir leurs commerces, tout en observant une distance sociale.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Moussiaux Pierre, mercredi 6 mai 2020, 20:16

    @LucV. Exact, 215 hab/km2 c'est la densité de population en Wallonie

  • Posté par Wolfs Tonny, mercredi 6 mai 2020, 17:32

    Si je comprends bien, Trump se fiche éperdument d'augmenter le nombre de victimes de l'épidémie pour réussir son obsession : les dollars avant tout. Cette obstination s'apparente de plus en a plus de la non assistance à personne en danger.

  • Posté par Moussiaux Pierre, mercredi 6 mai 2020, 12:13

    @Norbert Brenes A rien, d'autant que les modes de comptabilisation diffèrent d'un pays à l'autre et que tous n'en sont pas au même stade de l'épidémie. Seule une analyse de la surmortalité après la fin de la pandémie permettra d'évaluer l'impact réel de celle-ci. Mais certains politiques ont manifestement besoin de défendre leur stratégie par les comparaisons qui les arrangent. Certains aficionados aussi...

  • Posté par André Philippe, mercredi 6 mai 2020, 10:18

    Pourquoi le choix doit-il nécessairement être, comme semble le concevoir Trump, entre un confinement tous azimuts et la réouverture générale? Un confinement scientifique ciblant le mode de transmission du virus c'est vraiment impossible à concevoir? La distanciation sociale, c'est très efficace théoriquement, même si l'ensemble de la population n'y participe pas. Il suffit qu'un quart de la population réduise ses contacts infectieux de moitié pour réduire le taux de reproduction d'un virus de 80%. Mais pour atteindre une telle efficacité, il faut bien comprendre le mode de transmission du virus ET mettre au point une stratégie conséquente. La réduction des "contacts" doit se traduire par une réelle réduction de la transmission du virus d'une personne à l'autre. Si ce virus se transmet pas aérosol, les modalités du confinement auraient dû en tenir compte pour être efficaces. Le confinement généralisé sans port de masque c'est peu efficace et intenable économiquement.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 6 mai 2020, 10:06

    Ouvrir les frontières? S'ouvrir aux autres? Un seul remède: l'impeachment.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une