Accueil Culture Scènes

Un circassien sachant circasser sans son matos de cirque

Les jongleurs jonglent, facile ! Mais comment faire pour s’entraîner en confinement quand on est spécialisé dans le trapèze, la bascule ou le mât chinois ? Les acrobates sont les rois du plan B.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Dans le monde du cirque, la crise sanitaire a un double effet kiss cool – pas cool du tout ! Non seulement, les artistes voient leurs représentations et résidences de création annulées, au moins jusqu’à la fin de l’été, mais le confinement les éloigne en plus des espaces d’entraînement. Et ceci aussi peut devenir une catastrophe pour des corps exigeant un exercice permanent afin de maintenir force, souplesse et technique.

En danse classique, autre discipline physiquement rigoriste, on a coutume de dire qu’un jour d’entraînement perdu équivaut à deux jours de travail pour se rattraper. Imaginez dès lors le préjudice quand le corps est forcé de s’arrêter plus de deux mois, comme c’est le cas pour de nombreux circassiens actuellement ? Inconcevable, pour certains, qui déploient par conséquent des trésors d’inventivité pour continuer de pratiquer leur spécialité à la maison.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs