Solvay a plutôt bien résisté au 1er trimestre mais fait face à "des vents contraires"

Plusieurs segments voient leur chiffre d'affaires diminuer, notamment les activités liées aux matériaux composites (-3,9%) qui ont été pénalisées par l'arrêt de la production du Boeing 737MAX mais "cette baisse a été partiellement compensée par une demande en hausse dans l'aéronautique militaire", précise Solvay.

Le chiffre d'affaires du segment "Novecare" est quant à lui en recul de 12% "en raison d'une demande beaucoup plus faible dans le secteur du pétrole et du gaz".

Solvay constate en revanche "une demande soutenue" dans les marchés de la santé, des soins à la personne, des biens de consommation, de l'agrochimie, de l'alimentaire et de l'automobile.

Une dynamique de prix "positive" et le contrôle de ses coûts permettent à Solvay d'afficher un ebitda de 569 millions d'euros au premier trimestre, quasi stable par rapport aux trois premiers mois de 2019 (-0,4%). L'impact négatif du Covid-19 s'élève à 20 millions d'euros.

Le bénéfice net se monte quant à lui à 236 millions d'euros, en baisse de 18%.

Solvay a suspendu ses prévisions pour 2020 en raison de la grande incertitude générée par la pandémie du coronavirus mais le groupe belge s'attend à ce que ses résultats du deuxième trimestre "soient nettement inférieurs en raison des vents contraires" auxquels il fait actuellement face.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous