Accueil Léna

Les Etats-Unis expulsent les migrants mexicains au mépris des règles sanitaires

Chaque jour, le Mexique accueille des dizaines de personnes de retour d’un pays très fortement touché par le coronavirus. Ces rapatriés pourraient le diffuser dans des régions où il n’était pas encore présent.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

Ce matin, la police des frontières américaine a ramené plusieurs groupes de migrants vers le Mexique, à quelques kilomètres plus au sud. Dans l’obscurité de la nuit, ils ont traversé le río Bravo, sont passés par un canal les bras levés, pour éviter que leur téléphone portable ne prenne l’eau, et ont couru vers McAllen entre broussailles et fils barbelés, mais ont fini par se faire repérer. Ils arrivent trempés et de la boue jusqu’aux oreilles, au sens propre du terme. Les uns après les autres, ils se voient pointer une espèce de pistolet sur le front, et un point rouge apparaît : ils n’ont pas de fièvre. Toux ? Maux de tête ? Grelottant de froid, ils écoutent le petit discours des policiers sur les risques du coronavirus. Les personnes asymptomatiques peuvent être contagieuses sans le savoir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 10 mai 2020, 13:11

    Michel Raurif, allez-y vous même et si possible avec la nationalité mexicaine. Et puis prenez Gérard le beauf dans votre valise tant que vous y êtes. Le comique est que les bas de plafond sur un sujet le sont évidemment sur tous les autres, il n'y a pas de fatalité. Ainsi, les lepenistes de comptoir pour sont aussi pour 90% d'entre eux climato-septiques et donc, les amis Raurif et Moris, préparez vous donc à voir le nombre de migrants se multiplier de manière exponentielle dans les décennies qui viennent et cela, trop drôle, de votre faute. Marrant non? Naeije Robert, ils ont surtout un bon espoir que Trump le dingo trébuche en novembre prochain.

  • Posté par Grulois Stanislas, lundi 11 mai 2020, 22:08

    Robert vous êtes vraiment désespérant. La mauvaise foi reincarnée. C'est le fait que quelqu'un vous considère bas de plafond qui vous chagrine ? On peut avoir tous les diplômes du monde et vraiment l'être. Si Björn est, selon vous, nostalgique des dictatures d'au-delà de l'ancien rideau de fer, vous êtes probablement nostalgique d'un passé pas très glorieux de l'Allemagne (et quiconque me connaît un tant soit peu sait à quel point j'aime ce pays). Ce qui doit s'avérer être le plus faux du monde j'espère. Sachez juste que trump est une saloperie sur pattes. Et qu'il vaut mieux avoir n'importe qui d'autre que lui à la tête des USA (et donc du monde) sauf ce béni oui oui de Pence bien sûr.

  • Posté par Naeije Robert, lundi 11 mai 2020, 10:14

    M Deckers, La pratique de l'invective est typique d'une presse à la botte de dictatures, dont celles d'au-delà de l'ex rideau de fer dont vous avez sans doute la nostaligie. Cela se remarque dans le style de vos (trop longues) interventions. Personnellement, je préfère les échanges d'idées.

  • Posté par Naeije Robert, dimanche 10 mai 2020, 7:35

    Comment se fait-il que tous ces migrants prennent des risques insensés pour rejoindre illégalement cet état policier présidé par un fou furieux et qui méprise carrément les règles sanitaires?

  • Posté par Grulois Stanislas, dimanche 10 mai 2020, 16:40

    Vous êtes désespérant Robert. Soit vous êtes totalement idiot (et je ne suis pas loin de le croire), soit vous êtes un post soixante-huitard frustré qui s'est accommodé des "bienfaits" de la société de consommation en se disant "chacun pour soi et dieu pour tous". Vous n'argumentez jamais vos interventions qui valent juste peanuts finalement.

Plus de commentaires

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs