«Une deuxième vague est toujours possible», met en garde le Centre de crise

«Une deuxième vague est toujours possible», met en garde le Centre de crise
Photo News

Le Centre de crise est revenu sur le risque d’une deuxième vague d’infection liée au déconfinement progressif qui a commencé ce lundi 4 mai. Selon Benoît Ramacker, plusieurs cas de figure sont possibles. « Une deuxième vague est toujours possible. Soit on ne respecte pas les précautions lors du déconfinement et alors la deuxième vague pourrait arriver rapidement. C’est ce qu’il faut essayer d’éviter en respectant les étapes du déconfinement. Elle pourrait venir plus tard, après les vacances si les précautions ne sont pas assez respectées. Le virus pourrait également se représenter en temps hivernal en parallèle avec la grippe saisonnière ».

Selon le Centre de crise, cette deuxième vague peut être évitée si la population respecte les mesures de sécurité comme la distanciation sociale et l’isolement en cas de symptômes.

Benoît Ramacker a aussi annoncé que le début du déconfinement s’était globalement bien déroulé : « Les entreprises ont pu s’adapter pour reprendre leurs activités de façon sécurisée. Les usagers des transports en commun ont fait preuve de civisme et ont porté le masque ou une alternative. Une telle solidarité rendra notre société plus résistante face au virus ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous