Le marché du travail en veille: baisse des licenciements et des embauches

Entre la mi-mars et la fin avril, le nombre de licenciements a diminué d'un tiers par rapport à la même période l'année dernière, et les démissions ont diminué de moitié. On a aussi observé 59% de recrutements en moins pour les contrats à durée déterminée et 40% en moins pour les contrats à durée indéterminée, note Securex.

"Le coronavirus a complètement mis en veille le marché du travail", souligne Heidi Verlinden, HR Research Expert chez Securex.

Entre le 14 mars et le 30 avril, seul 7% de résiliations de contrats salariaux à durée déterminée et 1,5% pour les contrats salariaux à durée indéterminée sont à dénombrer. Au cours de la même période en 2019, ce chiffre était de 17,5% et de 2,5% respectivement. Ce sont les résiliations de contrats à durée déterminée qui ont connu la plus forte diminution (-59%), mais le nombre de licenciements (-33%) et de démissions (-44%) ont également fortement baissé, tout comme les démissions.

La veille se constate aussi pour les recrutements: la baisse s'observe, tant pour les contrats à durée déterminée (-67%) que pour les contrats à durée indéterminée (-49%). La diminution des recrutements est plus forte pour les ouvriers que pour les employés (-70% contre -50%).

Securex a analysé les données de 24.387 entreprises et 164.904 employés du secteur privé. Ensemble, ils comptabilisent 171.403 contrats pour la période donnée en 2020.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous