Formule 1: le Grand Prix de Belgique reste dans l’attente des prochaines décisions du gouvernement

photo news
photo news

L’organisation du Grand Prix de Belgique de Formule 1 de Spa-Francorchamps, prévu en principe le 30 août, reste ainsi dans l’expectative des prochaines décisions du gouvernement. Un calendrier plus précis en matière d’événements sportifs sera en effet proposé ultérieurement sur base des travaux en fonction des différentes phases du déconfinement. C’est l’espoir de la cheffe du gouvernement.

Le calendrier de la Formule 1 doit encore être avalisé par la FIA, la fédération internationale automobile, mais les plans prévoient une reprise en Autriche, sur le circuit de Spielberg, le 5 juillet. Les premiers Grands Prix de la saison se dérouleraient sans public et sous strictes conditions.

La crise du coronavirus a bouleversé complètement la saison de F1 qui aurait dû débuter le 15 mars. Au total, les dix premiers Grands Prix de la saison ont été annulés (Australie, Monaco et France) ou reportés à une date indéfinie (Bahreïn, Chine, Vietnam, Pays-Bas, Espagne, Azerbaïdjan, Canada).

Un calendrier bouleversé

Plusieurs scénarios sont avancés pour la suite de la saison comme organiser deux épreuves en deux week-ends sur les mêmes circuits afin de limiter les coûts.

Les prochaines décisions, dont l’application de la phase 2, seront prises en fonction de l’évolution de l’épidémie de coronavirus. « La reprise des entraînements et des événements sportifs à l’extérieur se fera avec les gouvernements régionaux compétents et sur base des travaux et nous espérons pouvoir donner un calendrier un peu plus précis en fonction des différentes phases », a expliqué Sophie Wilmès (MR), la Première ministre.

Vanessa Maes, la directrice générale de Spa Grand Prix, organisateur belge de l’événement F1, avait déjà rappelé la semaine dernière être « toujours dans l’attente du feu vert du gouvernement pour organiser le Grand Prix le dimanche 30 août à huis clos. »

Le gouvernement avait annoncé, le 15 avril, parmi les mesures prises pour lutter contre la pandémie de coronavirus que tous les événements de masse en Belgique seraient interdits jusqu’au 31 août.

Outre l’accord des autorités belges, Spa Grand Prix doit aussi trouver un accord avec Liberty Media, chargé de la promotion mondiale de la F1, pour couvrir le manque à gagner qu’entraînerait l’absence des spectateurs (près de 165.000 tickets avaient été vendus, NDLR).

Aucune échéance n’a été fixée par les dirigeants de la Formule 1 aux organisateurs belges pour prendre une décision définitive. « Tout le monde est bien conscient que chaque organisateur est dépendant de son gouvernement », avait alors ajouté Vanessa Maes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Esteban Ocon et Daniel Ricciardo évolueront dans un contexte particulièrement difficile à partir de cet été.

    Par Dominique Dricot

    Formule 1

    Et si Renault quittait la Formule 1?

  • Christian Abt avait gagné «
en vrai
» à Berlin. C’était en 2018. @Reuters

    Par Thierry Wilmotte

    Moteurs

    Course virtuelle, tricherie bien réelle

  • @News

    Par Dominique Dricot

    Rallye

    Sébastien Loeb: «Je suis impatient de m’envoyer en l’air»

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous