Elio Di Rupo appelle à «protéger» les personnes âgées «vulnérables»

Elio Di Rupo appelle à «protéger» les personnes âgées «vulnérables»
Belga

Pour le ministre-président wallon Elio Di Rupo, la permission de recevoir quatre personnes, toujours les mêmes, à son domicile, ne signifie pas pour autant que tous les grands-parents sont désormais autorisés à garder leurs petits-enfants. « On doit faire très attention aux personnes vulnérables », a-t-il plaidé mercredi à la sortie du Conseil national de Sécurité (CNS).

« Il y a des personnes qui sont en très bonne santé à 65-70 ans. Il y en a d’autres qui sont affaiblies et, pour celles-là, il faut un minimum de contacts, que ce soit avec des enfants ou non. Il faut les protéger », a indiqué M. Di Rupo à Belga. « Si ce sont des grands-parents de 50 ans en pleine santé, il n’y a absolument aucun problème. Il faut donc regarder au cas par cas. »

Le ministre-président flamand Jan Jambon n’est pas sur la même ligne. « Les grands-parents peuvent s’occuper de leurs petits-enfants s’ils font partie des quatre personnes avec lesquelles leur famille est autorisée à interagir », a-t-il déclaré au parlement flamand.

Sur le même sujet
Enfants
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous