Accueil Sports Cyclisme Route

Le Tour de Wallonie veut un report en août

L’organisateur de l’épreuve cycliste, initialement prévue du 18 au 22 juillet, est à la recherche d’une nouvelle date.

Temps de lecture: 2 min

Prévu du 18 au 22 juillet, le VOO-Tour de Wallonie ne souhaite toutefois pas d’annulation en 2020. C’est le vœu de son administrateur-délégué, Christophe Brandt, en accord avec les communes qui accueilleront l’épreuve. Deux périodes ont été retenues, en août. Celle du 1er au 9 août, à cheval sur les épreuves italiennes, les Strade Bianche et Milan-Sanremo, ainsi qu’en concurrence avec le Tour de Pologne.

Le national en octobre ?

Mais c’est la troisième semaine (17-23) qui retient cependant davantage la mobilisation des organisateurs dès lors que les championnats de Belgique d’Anzegem ne se disputeraient pas le week-end du 22 et 23 août mais en octobre. 3.000 places réservées aux VIP ont en effet été commandées et plutôt que d’attendre si le déconfinement autorisera un tel rassemblement sous un chapiteau, les organisateurs ont suggéré de repousser les compétitions (chrono et route) à la fin du mois d’octobre, élément qui reste à confirmer.

« Du coup, notre épreuve pourrait facilement se positionner après le Critérium du Dauphiné (qui se termine le 16), par exemple du 19 au 23 août, ce qui offrirait une belle épreuve de cinq jours aux concurrents du Tour et à ceux qui évolueront sur d’autres terrains en septembre, à commencer bien entendu par les acteurs qui ne seront pas sélectionnés et/ou invités au Tour de France », estime Christophe Brandt. Si les autres championnats nationaux (en France, ceux de Plumelec sont aussi remis en cause pour le 23 août) devaient néanmoins se disputer, le TRW pourrait aussi avancer, du 17 au 21 août. Une période sans aucune concurrence du WorldTour.

Il reste à la Fédération de cyclisme à négocier ces deux solutions, la deuxième restant forcément la meilleure. « Et qui permettrait d’avoir plus facilement la retransmission télé, dès l’instant où il n’y aura pas d’autres épreuves », termine Brandt.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Tour d’Italie: Richard Carapaz sort de sa coquille

Comme en 2019, l’Equatorien a pris le pouvoir au terme de la 14e étape. Mais le leader d’Ineos n’a pas encore gagné : la formation Bora de Jai Hindley semble résolue à lui mener la vie dure dans la dernière semaine.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb