Accueil Société

Profession: traceur de coronavirus

Dès ce jeudi, la Wallonie entame le traçage entre les malades et leurs contacts. Des volontaires de l’administration sont aux manettes. Bruxelles s’y met lundi. Les mutualités seront partout des partenaires essentiels.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 7 min

Retenez bien ce numéro : 02-214.19.19. Depuis cette semaine et pour de longs mois sans doute, il symbolise à lui seul l’effort inédit mené par toutes les entités fédérées du pays pour suivre la piste du Covid-19 et museler ainsi les chaînes de contamination entre citoyens. D’Eupen à Ostende, de Chimay à Anvers, en passant bien sûr par Bruxelles, lorsque ces quelques chiffres apparaîtront sur votre téléphone fixe ou sur l’écran de votre portable, il n’y aura plus de doute : un des 2.000 agents chargés du traçage du coronavirus tente de vous joindre. (1)

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, jeudi 7 mai 2020, 19:18

    C'est l'ouverture à bien des difficultés. Imaginez quelqu'un testé positif qui déclare avoir rencontré longuement telle personne et qui ne dit pas la vérité...Qui va décider de l'isolement pendant 14 jours?

  • Posté par Margraff Jacques, lundi 11 mai 2020, 16:36

    le mieux est si on est détecté positif, d'avertir soi-même les personnes que l'on a rencontrées les jours précédents afin qu'elles se mettent en quarantaine. Nous ne sommes plus des enfants.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs