Déconfinement: le parlement encadre l’usage éventuel d’une future application pour smartphone

Déconfinement: le parlement encadre l’usage éventuel d’une future application pour smartphone
Photo News

La commission de l’Economie de la Chambre a approuvé mercredi une proposition de résolution qui encadre l’usage éventuel d’une application pour smartphone permettant de tracer les contacts d’une personne contaminée par le covid-19. Une proposition de loi devrait être déposée sous peu afin de concrétiser les balises posées par ce texte.

La résolution a été déposée par les écologistes afin d’éviter qu’une technologie de ce type menace la vie privée des citoyens. Elle pose plusieurs principes, dont l’anonymat des données, la mise sur pied d’un système décentralisé et fonctionnant sur une base volontaire, l’interdiction de la commercialisation, la suppression des données dès qu’elles ne sont plus nécessaires ou encore la publicité de l’algorithme et du code source.

Le recours à cette application numérique est conçu en complément du traçage manuel des contacts d’une personne malade, via une centrale d’appels, que mettent en place les Régions.

Le vote de ce texte est la première étape d’une appropriation par le parlement d’un sujet sensible dans cette crise, s’est réjoui Gilles Vanden Burre (Ecolo).

Sur le même sujet
Lois et règlements
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous