Accueil Monde

Fukushima: 5 ans après, un bilan encore difficile à établir

Si le bilan officiel du tsunami qui a frappé le Japon le 11 mars 2011 fait état de 15.894 morts, le bilan sanitaire de la catastrophe nucléaire de Fukushima reste difficile à dresser.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Le bilan officiel du tsunami qui a frappé le Japon, le 11 mars 2011, est actuellement de 15.894 décès directs et 6.100 blessés ; 2 561 personnes sont encore portées disparues, 75 corps sont encore non identifiés. Plus de 90 % des décès sont dus à la noyade.

Le bilan sanitaire de la catastrophe de Fukushima est en revanche bien plus difficile à établir. Selon une enquête de journaux japonais, citant des sources indépendantes, 2.973 personnes étaient mortes à la suite d’une fatigue physique ou psychologique ou de stress dans les préfectures de Fukushima, Miyagi et Iwate. Officiellement, cependant, seuls 1.656 décès « d’origine nucléaire » sont officiellement reconnus par les autorités japonaises. Pour rappel, le patron de l’Agence belge de contrôle nucléaire évoquait dans Le Soir « 2 morts à la centrale de Fukushima » et 25.000 morts pour le tsunami.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Guy LAMBERT, jeudi 10 mars 2016, 21:06

    Les "bons" chiffres seront rendus public lorsque la société sera post-nucléaire, pas avant.

Aussi en Monde

Guerre en Ukraine: la chasse à de nouvelles sanctions européennes contre la Russie est ouverte

La présidente de la Commission européenne a déjà éventé quelques pistes. Les jours à venir diront si l’unanimité des Vingt-Sept pourra être rassemblée autour de ce programme. La Russie, violemment critiquée à l’ONU après les annonces de mercredi, s’est défendue jeudi lors d’une réunion du Conseil de sécurité. Mais n’a convaincu personne.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs