L'économie sociale représente un emploi sur huit en Wallonie et à Bruxelles

De 2013 à 2018, tant au sud du pays que dans la capitale, le nombre d'entreprises d'économie sociale a connu une hausse continue, avec 6.639 entreprises comptabilisées à la fin de l'exercice 2018 en Wallonie, contre 4.795 en Région de Bruxelles-Capitale. Bruxelles a connu la hausse la plus significative, de l'ordre de 5,22%, contre 3,3% pour la Wallonie, souligne l'observatoire, qui compile toutes les données statistiques relatives à l'économie sociale en Belgique francophone.

Sur les cinq dernières années, le nombre total d'emplois en économie sociale a augmenté de 8,9%, totalisant fin 2018 260.642 emplois en Wallonie et à Bruxelles, soit un emploi sur huit.

L'économie sociale présente par ailleurs un ratio de création nette d'emploi (20%) supérieur à son poids dans l'emploi total (12%). Autrement dit, les entreprises sociales pourvoient proportionnellement plus d'emplois que les entreprises classiques.

L'économie sociale n'est pas un secteur à part entière. Les organisations qui s'en réclament offrent une large palette de biens et de services, à tous les niveaux du tissu économique belge. Le secteur de la santé et de l'action sociale (hôpitaux, homes, crèches, garderies d'enfants, ...) représente le plus grand nombre d'emplois (52,56%). Suivent, entre autres, les associations de jeunesse, pour l'environnement ou la mobilité, etc. (9,03%), l'éducation et la formation (6,3%) ou encore les activités "titres-services" (5,77%).

La vaste majorité des entreprises en économie sociale emploie moins de 50 travailleurs (93,48%) et près de la moitié (49,4%) moins de cinq. Les femmes y sont également davantage représentées. La plus grande différence s'observe en Wallonie, où elles sont 74%, contre 44% dans l'économie classique. Un travailleur sur deux y est également à l'oeuvre à temps partiel.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous