Accueil Opinions Débats et idées

Présidentielle américaine: le fantôme de Roosevelt

Comme en 1933, il faudrait un New Deal aux États-Unis pour sortir de la crise. Mais aucun des deux candidats à la présidentielle de novembre n’a l’étoffe d’un Roosevelt.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 5 min

Aucun président des États-Unis depuis Washington et Lincoln n’avait pris le pouvoir dans des circonstances aussi critiques. À son tour, comme le héros de l’Indépendance, comme le héros de l’Unité, il assumait, lui aussi, les responsabilités du chef à une période décisive pour son pays. (…) Il s’agissait de savoir comment la nation sortirait d’une crise dont il est difficile d’embrasser l’amplitude, plus difficile encore de bien comprendre la véritable signification, et à laquelle surtout il l’est, plus que tout le reste, de trouver des remèdes. »

Il pourrait s’agir des bonnes feuilles d’un essai sur l’Amérique « post-Covid », à paraître au début de l’année prochaine. Pourtant, ce n’est pas le futur 46e président des États-Unis qu’évoque l’historien français Firmin Roz, mais le 32e du nom, Franklin Delano Roosevelt… Il venait de prendre ses fonctions, au plus fort de la Grande Dépression, quand ce texte fut mis sous presse. (1)

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Hubert Wynands, vendredi 8 mai 2020, 9:21

    Un vrai politicien avec une vision à long terme pour l’intérêt général et non des politicards marionnettes de la finance mondiale avec comme seule échéance les prochaines élections.

  • Posté par Charles Magda, lundi 11 mai 2020, 9:25

    tout à fait d'accord

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 7 mai 2020, 22:36

    Yves-Marie Frippiat, il n'est pas interdit de lire l'article avant de le commenter et surtout pour dire des bêtises. L'article le rappelle. Avec le New Deal, l'économie américaine était repartie en 1935, soit cinq ans avant la second guerre mondiale.

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, vendredi 8 mai 2020, 15:17

    Votre sympathique observation m'a incité à faire une rapide recherche. Résultat de cette recherche: en effet, les jugements sont plus partagés que ce qui est dit dans l'article; l'idée selon laquelle les USA ne sont véritablement sortis de la crise qu'à la faveur de l'effort de guerre a des partisans. Je ne dis rien d'autre.

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, jeudi 7 mai 2020, 20:05

    Il est assez largement admis que le new deal de Roosevelt a sorti les Etats-Unis de la crise. Je me souviens pourtant avoir lu il y a longtemps un jugement nettement moins enthousiaste. Et si ma mémoire est bonne, ce commentateur estimait même que c'était plutôt la guerre qui avait véritablement tourné la page de la dépression économique. Perspective affligeante s'il en est... Tout ça pour dire que s'il suffisait d'appliquer des "recettes" pour répondre aux défis, ça se saurait.

Plus de commentaires

Aussi en Débats et idées

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs