Accueil Société

Protester en temps de crise sanitaire, ce n’est pas du petit-lait

Des producteurs wallons ont épandu du lait en poudre à Braine-le-Comte pour protester contre un projet européen visant à encourager le stockage privé. Un moment de solitude.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

En dehors de la période de confinement, ils en sont certains, les producteurs de lait auraient pu mobiliser des centaines de tracteurs pour faire remonter leurs revendications jusqu’à Bruxelles. A défaut de pouvoir manifester leur colère, en nombre et bruyamment, au pied des institutions européennes, ce jeudi, deux producteurs wallons ont convié la presse à assister, « dans le respect des règles sanitaires “Covid-19”  », à l’épandage de 600 kilos de poudre de lait sur une prairie de la Ferme des Cinq Epines, propriété d’Yvon Deknudt à Hennuyères (Braine-le-Comte). De telles opérations symboliques étaient également organisées en Flandre, mais aussi en Allemagne, en France, au Danemark, en Italie ou encore en Lituanie, tous pays membres du European Milk Board (EMB), qui réunit une vingtaine d’organisations dans 16 pays européens.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs