Accueil Opinions Débats et idées

Déconfinement: la vie «à 1m50» ne va pas de soi

Il faudra s’habituer à vivre avec moins de toucher et d’expressions faciales. Une grosse perte de repères, selon l’anthropologue Olivier Servais (UCLouvain) et le psychologue Benoît Dardenne (ULiège).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le confinement « dur » touche tout doucement à sa fin mais, tous les experts l’assènent, retrouver sans transition la convivialité/promiscuité d’avant la pandémie serait une folie sur le plan sanitaire.

Poignées de mains, accolades, bisous, câlins, coudoiements et autres effusions demeurent donc, sinon proscrits, fortement déconseillés. Ces changements de pratiques sociales – qui induiront inévitablement un refroidissement des rapports humains – risquent d’être rudes. Même les sourires pourraient devenir rares, port du masque oblige en maints endroits fréquentés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Débats et idées

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs