Réouverture des commerces: «Le gouvernement doit encourager la population à sortir, mais avec bon sens»

Réouverture des commerces: «Le gouvernement doit encourager la population à sortir, mais avec bon sens»
Photo News

En raison de la crise du coronavirus, les commerçants connaissent la plus grande propagation jamais enregistrée. D’une part, ils doivent retourner au travail le plus rapidement possible, d’autre part, tout le monde n’est pas autorisé à se rendre dans les magasins en même temps. « Oubliez les rues commerçantes pleines » a déclaré jeudi le professeur de commerce de détail Gino Van Ossel (Vlerick) lors d’une audition de la commission de l’économie du Parlement flamand. Selon le professeur, le gouvernement devrait donc fournir une communication qui indique clairement au consommateur : « Sortez, mais avec bon sens ».

« Aujourd’hui, les consommateurs n’aiment plus faire leurs courses, ont peur du virus et vont dépenser moins en raison de l’incertitude financière. C’est un problème pour la vente physique. Ce secteur était déjà sous pression avant la crise du coronavirus. On a constaté un rétrécissement des marchés, un passage au shopping en ligne et une augmentation des taux d’inoccupation », explique M. Van Ossel. « Et le coronavirus exerce une pression encore plus forte sur les marges et le chiffre d’affaires et augmente les coûts ».

Selon le professeur, les consommateurs sont nerveux à l’idée de retourner dans les magasins. « Vous devrez donc rassurer les consommateurs. Tout le monde n’est pas pareil, certains ont très peur du virus, d’autres s’en moquent et organisent des fêtes de confinement ». Selon M. Van Ossel, l’industrie hôtelière aura du mal tant qu’il n’y aura pas de vaccin contre le virus. « Mais je ne suis pas du tout d’accord avec ceux qui disent que l’industrie de l’hôtellerie n’a pas d’avenir. Il s’agit simplement de combler le fossé ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous