Pire chute depuis 1990 des exportations allemandes en mars

La baisse des exportations, à 108,9 milliards d'euros, est plus forte que lors de la crise financière, où les exportations ont connu en novembre 2008 leur précédent pire mois à -9%, et qu'attendue par les économistes sondés par Bloomberg, qui tablaient sur -5%. "Il s'agit de la plus grande baisse depuis le début des statistiques en août 1990", note Destatis dans un communiqué.

Les importations ont baissé en mars de 5,1% sur un mois, à 91,6 milliards, à leur plus bas depuis janvier 2009.

Par rapport à mars 2019, les exportations ont fléchi de 7,9% et les importations de 4,5%.

L'excédent commercial a baissé à 12,8 milliards d'euros en données corrigées des variations saisonnières, ajoute Destatis. Si l'Allemagne n'avait pas imposé de vastes restrictions sur la vie publique avant fin mars, plusieurs principaux partenaires commerciaux étaient déjà touchés par la pandémie, notamment la Chine ou l'Italie.

Les exportations avec les pays de l'UE ont baissé de 11% sur un an, avec une chute prononcée pour les pays de la zone euro (-14%). Les exportations vers les pays tiers ont baissé de 4,3%.

Les importations ont reculé de 8% pour les pays européens, mais sont quasi stables par rapport à mars 2019 pour les pays tiers.

Le ministre de l'Économie, Peter Altmaier, avait prévenu fin avril que la première économie européenne, très dépendante des exportations, faisait face à "la pire récession de l'histoire de la République allemande", avec une baisse du PIB de 6,3% attendue par le gouvernement cette année.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous