Emmanuel André: «Si ça ne tenait qu’aux virologues, ce serait lockdown pendant un an»

Emmanuel André: «Si ça ne tenait qu’aux virologues, ce serait lockdown pendant un an»
Photo News

Pendant un mois et demi, Emmanuel André avait rendez-vous tous les jours à 11h avec la presse pour donner les chiffres du coronavirus dans notre pays. Aujourd’hui remplacé par le virologue Yves Van Laethem comme porte-parole interfédéral, Emmanuel André continue d’œuvrer contre le virus : il a été nommé « coordinateur du comité interfédéral pour la gestion du tracing ».

Dans le journal néerlandophone Het Nieuwsblad, le scientifique de 38 ans estime que les prochaines semaines seront « hypercruciales » pour notre pays, et qu’il est « facile de mettre les gens en lockdown, mais que ce sera bien plus compliqué de les faire sortir en sécurité ».

Le gouvernement travaille au déconfinement progressif du pays en collaboration avec les scientifiques depuis plusieurs semaines déjà. Interrogé sur la collaboration entre le monde de la science et l’Etat, Emmanuel André explique que ça n’a pas été simple au début. « Disons que nous parlions une langue complètement différente au début. (rires) Mais on communique tous les jours et on se voit trois fois par semaine. Il y a beaucoup de réflexions, et aussi beaucoup de consultation avec des experts d’autres domaines, malgré les critiques que nous recevons. Notre tâche sociale est importante, mais en fin de compte, c’est à la politique de décider. Nous ne savons pas tout, et c’est une bonne chose. S’il n’en tenait qu’aux virologues cela aurait été simple : tout le monde était confiné pendant un an ».

Ce samedi « Le Soir » part à la rencontre d’Emmanuel André, le virologue désormais aussi devenu « Monsieur traçage » de la Belgique. Retrouvez son grand entretien dans votre journal en librairie, dans les magasins alimentaires ou en version numérique sur http://journal.lesoir.be et via notre application (Google Play ICI et App Store ICI) Pas encore abonné(e) ? Retrouvez notre offre sur mesure pour recevoir le journal chez vous le(s) jour(s) de votre choix.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous