Accueil Société

Emmanuel André: «Si ça ne tenait qu’aux virologues, ce serait lockdown pendant un an»

Le virologue a donné une interview au journal flamand Het Nieuwsblad. Pour lui, les prochaines semaines seront cruciales.

Temps de lecture: 2 min

Pendant un mois et demi, Emmanuel André avait rendez-vous tous les jours à 11h avec la presse pour donner les chiffres du coronavirus dans notre pays. Aujourd’hui remplacé par le virologue Yves Van Laethem comme porte-parole interfédéral, Emmanuel André continue d’œuvrer contre le virus : il a été nommé « coordinateur du comité interfédéral pour la gestion du tracing ».

Dans le journal néerlandophone Het Nieuwsblad, le scientifique de 38 ans estime que les prochaines semaines seront « hypercruciales » pour notre pays, et qu’il est « facile de mettre les gens en lockdown, mais que ce sera bien plus compliqué de les faire sortir en sécurité ».

Le gouvernement travaille au déconfinement progressif du pays en collaboration avec les scientifiques depuis plusieurs semaines déjà. Interrogé sur la collaboration entre le monde de la science et l’Etat, Emmanuel André explique que ça n’a pas été simple au début. « Disons que nous parlions une langue complètement différente au début. (rires) Mais on communique tous les jours et on se voit trois fois par semaine. Il y a beaucoup de réflexions, et aussi beaucoup de consultation avec des experts d’autres domaines, malgré les critiques que nous recevons. Notre tâche sociale est importante, mais en fin de compte, c’est à la politique de décider. Nous ne savons pas tout, et c’est une bonne chose. S’il n’en tenait qu’aux virologues cela aurait été simple : tout le monde était confiné pendant un an ».

Ce samedi « Le Soir » part à la rencontre d’Emmanuel André, le virologue désormais aussi devenu « Monsieur traçage » de la Belgique. Retrouvez son grand entretien dans votre journal en librairie, dans les magasins alimentaires ou en version numérique sur http://journal.lesoir.be et via notre application (Google Play ICI et App Store ICI) Pas encore abonné(e) ? Retrouvez notre offre sur mesure pour recevoir le journal chez vous le(s) jour(s) de votre choix.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

36 Commentaires

  • Posté par Mignot Pierre, vendredi 8 mai 2020, 18:32

    A 74 ans, si je devais être confiné pendant un an, je songerais à demander l'euthanasie tout de suite. Il faut rester un peu sérieux svp. Le remède ne doit pas être pire que le mal !!! On a fait ce qu'il fallait faire avec un confinement de 2 mois: c'est déjà un énorme effort qui a été demandé à toute la population. Il faut maintenant apprendre à vivre avec le virus qui n'est quand même pas aussi dévastateur qu'on essaie de nous le faire croire.

  • Posté par Biot Philippe, vendredi 8 mai 2020, 12:50

    Au-moins, on sait que c'est le gouvernement qui décide ET que ce que le gouvernement décide n'est pas la solution idéale pour limiter la dispersion du virus. Traduction simpliste: vivez mais soyez très prudents. Limitez les risques vous même.

  • Posté par Weissenberg André, vendredi 8 mai 2020, 12:12

    Un article très intéressant dans une autre publication mettait très justement en lumière le fait que, encore l'épidémie de grippe asiatique de 1957 avait pu faire aux alentours de 100 000 morts en Europe sans que cela n'émeuve grand-monde à l'époque - et sans aucune mesure de protection de la population. Celà, pcq la population avait encore l'habitude des épidémies (rougeole, variole, grippe espagnole puis asiatique) et de leur survenance régulière, que la mort n'avait pas encore été quasiment évacuée en catimini du quotidien de nos vies et que trois conflits européens majeurs espacés de moins de 30 ans chacun - dont deux se muèrent en guerres mondiales - entre 1870 et 1945 avaient laissé une population habituée aux désastres et au fait de devoir tout recommencer à zéro ou presque. 75 ans de paix, d'amélioration continue de notre niveau de vie, et 63 ans sans épidémie majeure sur le sol européen ont produit le paradoxe et l'incohérence actuels.

  • Posté par De Villers Léopold, vendredi 8 mai 2020, 15:10

    d'après le journal "Libération" la grippe asiatique avait fait 100.000 morts en France et non pas en Europe si on extrapole cela ferait 15.000 en Belgique ! A cette époque j'avais 10 ans et j'ai eut une grippe avec de très fortes fièvres. remède: antibiotiques qui étaient peu connus dans nos campagnes et aspirine pour faire baisser la fièvre. Je signal qu'en 69 il y a eut la grippe de Hong Kong aussi ici en Europe moins de mort que la grippe Asiatique mais aussi quasi pas médiatisée. On n'avait pas connu à l'époque une pareille hystérie provoquée actuellement par Le Covid19. Des experts plus ou moins compétents nous on donnés toute une série de renseignements, conseils, etc. qui souvent se contredisaient. D'autres étaient plus raisonnables et expliquaient calmement ce qu'il en était (Voir le Pr Copieters dans le journal de 13H00 de la RTBF télévision)

  • Posté par Dejolier Bruno, vendredi 8 mai 2020, 11:59

    Voir l'article sur les violences conjugales. 1 an, et il y probablement plus de victimes de violences que du virus...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko