Accueil Culture Livres

C’est du belge: une enquête dans les méandres du temps

Avec « Cent jours sans Lily », Aliénor Debrocq tord le fil narratif du roman pour le soumettre aux chocs des souvenirs et des digressions. Et c’est prenant, drôle et réussi.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

C’est le deuxième roman d’Aliénor Debrocq. Celui dont on dit toujours qu’il est le plus casse-gueule. L’autrice belge a franchi l’écueil avec maestria : Cent jours sans Lily est un roman émouvant, haletant, audacieux, que l’on lit même comme un thriller, en tournant les pages avec une certaine frénésie, alors que l’écrivaine ne cesse d’échapper aux règles même du genre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs