© AFP
Après trois rejets de l’accord par les députés britanniques, les partisans du Brexit manifestent leur impatience.
Le Premier ministre Theresa May et le président du conseil européen Donald Tusk.
Theresa May, lundi, à sa sortie de l’arrière du 10 Downing Street. © AFP.
© AFP
Theresa May ne renonce pas
: la Première ministre britannique veut solliciter un nouveau report du Brexit auprès des dirigeants européens.
Les députés britanniques n’ont toujours pas trouvé une solution à l’impasse dans laquelle se trouve le Royaume-Uni.
BRITAIN PARLIAMENT BREXIT VOTE
En dépit de sa promesse de démissionner prochainement, Theresa May n’a pas réussi à créer un mouvement d’adhésion unanime à l’accord sur le retrait de l’UE.
©AFP
BRITAIN POLITICS BREXIT
Theresa May en méditation au Parlement britannique. Ses tourments dus au Brexit ne sont pas terminés.
Theresa May a fait savoir aux députés britanniques qu’un report de quelques mois n’est pas envisageable.
B9717464687Z.1_20181102094817_000+GNRCBGVL7.1-0
Partisans et adversaires du Brexit se succèdent pour faire pression sur le Parlement, à Londres
: ce mardi, le pavé était occupé par les manifestants en faveur du départ britannique de l’UE.
Theresa May a, une fois encore, multiplié les contact lors du sommet de Charm el-Cheikh, notamment avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.
De gauche à droite Sarah Wollaston, Anna Soubry et Hein Allen.
Les élus centristes -Chuka Umunna, Luciana Berger, Angela Smith, Mike Gapes, Ann Coffey, Chris Leslie, Gavin Shuker et Angela Smith- ont décidé de démissionner s’opposant à la gestion de leur chef de parti Jeremy Corbyn.
Une poignée de main plutôt figée - et sans chaleur - entre Theresa May et Jean-Claude Juncker, lors de leur entretien jeudi à Bruxelles.
Jeremy Corbyn, le leader travailliste, pose ses conditions pour soutenir l’accord de divorce.