Les insinuations négationnistes de Ken Loach
Belgique De notre correspondante

Les insinuations négationnistes de Ken Loach

Le Kremlin «
n’a fourni aucune explication crédible
», a déploré la première ministre britannique Theresa May. D’où les mesures fortes qu’elle a prises.
Matteo Salvini. ©Reuters
Theresa May donne toujours l’impression d’avancer sans cap bien précis sur le Brexit.
Nadim Zahawi, un sous-secrétaire d’Etat sur la sellette.
John Crombez (au centre), lors d’un congrès en octobre 2016, consacré à «
l’avenir du SP.A
». Un an et demi plus tard, les rouges cherchent toujours le chemin.
Pour Jeremy Corbyn, le leader du Labour, le projet de loi n’offre pas suffisamment de garanties concernant «
les principes démocratiques, la protection des travailleurs, de l’environnement
».
Michael Fallon, ministre de la Défense jusqu’à mercredi dernier, a été la première personne éclaboussée par le scandale.
Theresa May a peiné à prononcer son discours, mercredi, devant le Parti conservateur à Manchester, interrompue par de fréquentes quintes de toux. © Photo News.
Martin Schulz © Reuters
Michel Barnier à gauche et Jones Carwyn, premier ministre du pays de Galles © AFP
BRITAIN-POLITICS_MAY
© Reuters
Theresa May et Boris Johnson : l’heure est aux rumeurs chez les conservateurs.
BRITAIN-POLITICS-VOTE
Jeremy Corbyn © Reuters
Theresa May © Reporters
05878310
© Photo News
AFP PHOTO / Justin TALLIS