Accueil Société

Coronavirus – «La vie en pause, jour 47»: l’ado

Notre chronique quotidienne sur la nouvelle vie des Belges.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Ce matin, il s’est passé un truc incroyable.

La mauvaise herbe qui pousse à la maison depuis 15 ans et qu’on nourrit de Kellogs, de Yop, de crêpes et de cinq fruits et légumes par jour, cette longue plante vivace un peu biscornue a souri. Un vrai grand sourire heureux qu’on n’avait plus vu depuis qu’elle avait perdu ses dents de devant.

C’était après qu’on prononce la phrase : « Tu te rends compte que tu risques de ne pas aller à l’école pendant encore quatre mois ? » On s’attendait à une micro-larme pour les copains, le sport, les excursions, le cours de théâtre (pas d’illusion sur math, géo et néerlandais). Rien. Un sourire jusqu’aux oreilles. Sans regret.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs