Les deux nouveaux indicateurs de suivi de l’épidémie «vont dans le bon sens», selon le Centre de crise

Les deux nouveaux indicateurs de suivi de l’épidémie «vont dans le bon sens», selon le Centre de crise
Photo News

L’absentéisme des fonctionnaires est actuellement « totalement identique à celui de 2018 et de 2019 », après une augmentation brutale au début du mois de mars, nettement plus élevée que les saisons de grippe précédentes, a indiqué vendredi Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, lors du point presse quotidien du Centre de crise et du SFP Santé. Les consultations pour symptômes grippaux évoluent elles aussi dans le bon sens.

« Toute absence n’est pas liée au coronavirus, mais toute augmentation de l’absence à cette période de l’année pourrait indiquer une reprise de la pathologie », a expliqué Yves Van Laethem. Pour obtenir un signal d’alarme le plus tôt possible, l’Institut scientifique de santé publique Sciensano suit désormais le taux d’absentéisme au travail de 83.000 fonctionnaires belges répartis dans tout le pays, pour le comparer aux années précédentes.

Autre signal positif : le nombre de consultations pour symptômes grippaux a continué à diminuer dans toutes les régions et dans tous les groupes d’âge, a souligné le porte-parole.

Ce suivi se fait habituellement chaque hiver et se termine quand la saison de grippe se termine. Il a été exceptionnellement prolongé cette année, car de nombreux symptômes du Covid-19 sont similaires. L’épidémie de grippe étant terminée dans notre pays, une résurgence de ce type de symptômes serait « quasi certainement liée au Covid-19 », analyse Sciensano.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous