Accueil Société

Coronavirus: le premier Belge testé positif n’est pas immunisé

Il avait été hospitalisé à Bruxelles au mois de février après son rapatriement de Wuhan.

Temps de lecture: 1 min

Le premier Belge testé positif au coronavirus n’est pas sorti d’affaire. Comme il l’a expliqué à Het Laatste Nieuws, cet homme de 54 ans n’est pas immunisé.

Ce dernier était devenu au mois de février le premier Belge atteint par le covid-19. Il avait passé 11 jours de quarantaine à l’hôpital Saint-Pierre de Bruxelles après son rapatriement de Wuhan. L’homme qui a développé une forme asymptomatique se croyait « la personne la plus sûre de Belgique » mais il n’en est rien.

Souffrant d’un léger rhume, l’homme est allé passer des tests dans un laboratoire de Gand. Testé au coronavirus, il a aussi été soumis à un test d’immunité pour vérifier son taux d’anticorps au Covid-19. Les deux tests se sont révélés négatifs

« Cela découle sûrement du fait qu’il n’a pas été malade à cause du virus et qu’il n’a eu qu’une forme asymptomatique de celui-ci », explique à HLN le professeur Lagrou, chef du laboratoire en microbiologie de l’UZ Louvain.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Peeters Patrick, vendredi 8 mai 2020, 19:31

    En France, les statistiques parlent de 60 à 70% de fiabilité pour les tests PCR.Etait il vraiment positif?? on ne fait pas de statistiques avec une personne. Le vrai test valable reste le test sérologique.Pour le Sars-CoV-1, responsable de l’épidémie de Sras en 2002–2003 en Asie, deux études, respectivement publiées en 2006 et 2007, ont estimé que l’immunité durait environ deux ans.

  • Posté par André Philippe, vendredi 8 mai 2020, 18:41

    On fait souvent un usage ambigu du mot "immunisé". D'après le dictionnaire Larousse, "immuniser" signifie "rendre quelqu'un, un animal réfractaire à une maladie". Dans cet article, "être immunisé" signifie avoir des anticorps détectables dans le sang. Ce n'est pas la même chose. Les défenses immunitaires ne se résument pas à des anticorps, détectables ou non. Évidement que cet homme a développé une défense immunitaire.

  • Posté par André Philippe, vendredi 8 mai 2020, 19:21

    Soit dit en passant, si les porteurs asymptomatiques ne développent pas d'anticorps détectables par tests sérologiques, on ne saura jamais l'étendue réelle de la propagation du virus en Belgique. Si on avait pu réserver ne serait-ce que quelques centaines de tests PCR pour tester des échantillons de population, on aurait pu étudier des choses très utiles, comme évaluer l'efficacité des différentes mesures de distanciation sociale, etc. On a raté une belle occasion de se préparer à la prochaine pandémie.

  • Posté par Delbauve jean-bernard, vendredi 8 mai 2020, 17:27

    Avait-il procédé à un test de dépistage la première fois ? On l'a mis en quarantaine par mesure de précaution mais a-t-il eu le Covid ( test positif )? Et pour le deuxième test, s'il est négatif au Covid il ne peut pas avoir développé d'anticorps donc son test sérologique sera lui aussi négatif. Il faut rester prudent et ne pas généraliser sur un cas. Lorsque plusieurs centaines de personnes testées positives au Covid referont leur test sanguin pour voir s'ils sont porteurs d'anticorps on y verra plus clair.

  • Posté par Vankerckhoven Monique, vendredi 8 mai 2020, 17:37

    la 1ère phrase de l'article est "Le premier belge testé positif au coronavirus ..." Donc oui, visiblement, il avait eu un test de dépistage ....

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une