Licence: Ostende attend la décision de la CBAS avec confiance

photo news
photo news

Début avril, Ostende n’avait pas obtenu sa licence de l’Union belge de football (URBSFA) à cause de l’absence d’un accord de reprise. La demande de licence était basée sur une augmentation du capital de 2,7 millions d’euros qui devait être réalisée par le groupe d’investisseurs américain Pacific Media Group. Dans l’attente d’un accord, le club avait fait appel auprès de la CBAS.

L’accord de la reprise du KVO a été conclu la semaine dernière et Pacific Media Group a pu injecter l’argent nécessaire. Dans une visioconférence, le président Frank Dierckens, des membres du conseil d’administration et les avocats avaient alors défendu leur dossier devant Nils Van Brantegem, le manager des licences, et trois arbitres siégeant à la CBAS. Après une audience de trois heures, le club n’avait pas reçu le précieux sésame car il n’avait pas pu fournir les garanties bancaires de l’augmentation de capital. Ostende avait jusqu’à vendredi pour apporter ces preuves.

Des documents que le club côtier a pu remettre dans les temps. «La CBAS avait demandé plus d’explications sur l’augmentation de capital», a communiqué le KVO vendredi. «Lors de l’audience du jour, le KVO a fourni tous les documents prouvant l’augmentation de capital. L’audience n’a duré que 20 minutes et aucune autre question n’a été posée. La CBAS va maintenant délibérer sur notre dossier et prendra bientôt une décision.»

Des trois clubs de D1A qui n’avaient pas reçu leur licence en première instance, Ostende est le dernier qui attend une décision. Le Standard et Mouscron ont déjà reçu leur licence. Si la CBAS n’accorde pas la licence à Ostende, le club sera relégué en D2 amateurs et Waasland-Beveren évitera une descente en D1B.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous