Egan Bernal l’assure: «Je ne me sacrifierai pas pour Froome ou Thomas pendant le Tour de France»

photo news
photo news

Le Tour de France devrait donc bel et bien se dérouler du 29 août au 20 septembre, en raison de la crise du coronavirus. Dans le Team Ineos, trois anciens vainqueurs (Chris Froome, Geraint Thomas et Egan Bernal) voudront s’imposer sur les Champs-Élysées après trois semaines de course.

Pour le Colombien Bernal, âgé seulement de 23 ans, il n’est pas question de se sacrifier pour l’un de ses deux aînés. « Pour l’équipe, ça pourrait être intéressant de gagner un cinquième Tour de France avec Chris, ou un autre Tour avec Geraint Thomas », remarque, lucidement, Egan Bernal, au micro d’Eurosport. « Au final, ce sont deux coureurs britanniques et c’est une équipe britannique. C’est quelque chose d’important pour eux, donc je comprends la position de l’équipe. Je comprends aussi la position de Geraint Thomas, qui veut remporter son deuxième Tour. Au cours des deux derniers Tours, il a été premier et deuxième donc c’est un coureur qui doit être pris en compte. Je comprends aussi Chris Froome, qui veut pour remporter son cinquième Tour. Compte tenu de tout ce qui lui est arrivé, ce serait la meilleure façon de revenir pour lui. Mais je regarde aussi ma situation. Je suis jeune, j’ai déjà gagné un Tour de France et je ne vais pas laisser passer l’opportunité d’en gagner un deuxième, c’est sûr. Me sacrifier alors que je suis à 100 %… Je ne pense pas que je ferai ça, et les autres ne le feront pas non plus. »

Et de préciser sa pensée en se projetant dans la course. « Ce qui va arriver, je pense, c’est que nous attendons de voir comment chaque coureur arrive sur le Tour. Une fois les premières étapes terminées, nous allons rapidement voir dans quelle position Froome est, dans quelle position je suis, et dans quelle position Thomas est, et peu à peu les perspectives seront plus claires. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous