Uccle: une quinzaine d’artères passent à 20 km/h

Uccle: une quinzaine d’artères passent à 20 km/h

Le Pentagone, vaste zone de rencontre dès lundi… Mais la Ville de Bruxelles n’est pas la seule à avoir répondu à l’appel d’Elke Van den Brandt, ministre (Groen) de la Mobilité. Une dizaine d’autres communes bruxelloises ont suivi le mouvement. Dernière en date, Uccle. Dont le collège a décidé de transformer, temporairement, une quinzaine d’artères en slow streets.

Concrètement, il s’agit des voiries suivantes : rue du Doyenné, rue Verhulst, rue Xavier De Bue, rue des Fidèles, rue du Postillon, rue de Nieuwenhove, Parvis Saint-Pierre, place Homère Goossens, rue de la Fourragère, square Coghen. Soit tout le centre de la commune, à l’intérieur du périmètre délimité par l’avenue Coghen, la chaussée d’Alsemberg, l’avenue Brugmann et l’avenue de Floréal. Les autres voiries concernées sont la rue Vanderkindere (tronçons Dodonée-Gabrielle et Place Vanderkindere-Mutualité), rue de la Bascule, rue de Praetere, avenue Dolez (entre Hospices et Percke), rue Casalta, drèves des Gendarmes, avenue du Vossegat, avenue P. Stroobant, drève du Sénéchal (entre chsée de Waterloo et l’avenue André Ryckmans).

Pour rappel, dans une zone de rencontre, priorité est donnée aux piétons, qui peuvent circuler sur tout l’espace public. La vitesse maximale y est ramenée, pour tous les usagers de la route, à 20 km/h.

« Soutenir la mobilité douce »

Pour Thibaud Wyngaard, échevin de la Mobilité (Ecolo), ces mesures s’imposaient. « Uccle centre compte plusieurs artères aux trottoirs fort étroits, de très nombreux commerces et deux écoles. Le passage de ce quartier en zone de rencontre temporaire semblait évident. La mise en place de zones de rencontre et de rues cyclables vise aussi à accompagner les changements constatés dans les modes de déplacement, à soutenir le développement de la mobilité douce. »

A Uccle comme dans les autres communes, la mesure est temporaire. « A l’heure actuelle, elle est prévue jusqu’au 30 juin. En fonction de l’évolution de la situation sanitaire, elle sera ou non prolongée. Le Collège pourrait aussi être amené à l’adapter. Tout comme le Collège pourrait encore faire passer d’autres voiries en zones de rencontre », précise encore l’échevin Ecolo.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous