Accueil Monde Europe

Belgique, Suisse, Allemagne: plusieurs manifestations anti-confinement ont eu lieu ce samedi en Europe

En Allemagne, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées pour marquer leur opposition aux mesures de confinement. En Belgique, 13 personnes ont été arrêtées par la police après une manifestation à Anvers.

Temps de lecture: 2 min

Plusieurs manifestations anti confinement ont eu lieu ce samedi en Europe. Les plus grandes se sont déroulées en Allemagne.

Allemagne

Des milliers de personnes ont défilé samedi en Allemagne pour marquer leur opposition aux mesures de confinement en vigueur pour endiguer la pandémie de coronavirus. La police n’est généralement pas intervenue malgré des rassemblements d’une ampleur nettement plus importante qu’autorisée.

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés à Berlin et Francfort. Dans la capitale, au moins une trentaine de personnes ont été interpellées parce qu’elles ne respectaient pas les règles de distanciation sociale.

À Munich, environ 3.000 participants ont pris part à l’action, dans le calme. La police avait autorisé un rassemblement de 80 personnes. Les agents ont tenté de disperser la foule, mais ils ne sont finalement pas intervenus. Plusieurs milliers de personnes étaient également présentes à Stuttgart.

Suisse

Des centaines de personnes ont manifesté samedi devant le Parlement à Berne et dans d’autres villes suisses pour protester contre les restrictions imposées par les autorités pour lutter contre le nouveau coronavirus, selon l’agence de presse Keystone-ATS.

La Suisse, qui a enregistré plus de 1.500 morts pour 30.000 contaminations, a cependant commencé à alléger les mesures de confinement, autorisant, il y a deux semaines, salons de coiffure et fleuristes à rouvrir. Dès lundi, les écoles, restaurants, musées et librairies pourront faire de même, en respectant toutefois des conditions spécifiques.

Les manifestants de samedi estiment que les restrictions en vigueur violent leurs droits fondamentaux et ils ont hué et sifflé les policiers déployés sur place, selon ATS.

Belgique

La police a procédé à l’arrestation administrative de 13 personnes qui participaient, samedi à Anvers, à une manifestation non autorisée contre les mesures de confinement prises par le gouvernement, face à la propagation du coronavirus. Une vingtaine de protestataires ont également reçu un avertissement.

Un appel à manifester samedi, sur la Leopold de Waelplaats, contre « la dictature du confinement » circulait sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Les organisateurs estiment que les mesures imposées vont à l’encontre des droits constitutionnels des citoyens.

La manifestation n’étant pas autorisée, la police locale était présente en nombre pour faire respecter l’interdiction. L’objectif était également de « faire prendre conscience » aux manifestants que « leur participation était aussi en violation des directives fédérales sur le Covid-19 ».

Plusieurs organisateurs de la manifestation font partie des 13 personnes arrêtées administrativement.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

45 Commentaires

  • Posté par Biot Philippe, dimanche 10 mai 2020, 12:01

    Privations de liberté? L'achat et le port d'arme, l'obligation de s'habiller, l'obligation scolaire, l'obligation de vacciner ses enfants contre….,les limitations de vitesse, l'obligation du vote, le contrôle technique, l'obligation alimentaire, les règlements de l'urbanisme, le droit de pécher, ….Certains voudraient imposer certaines obligations et pas d'autres? Comment faire plaisir à tout le monde?

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 10 mai 2020, 11:34

    Ces manifs, c'est vraiment la foire aux inconscients.

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 10 mai 2020, 9:51

    Ce sont probablement les mêmes égoïstes qui ont soutenu les mesures d'économie notamment dans le secteur des soins de santé qui nous ont rendu vulnérables au virus. La situation dans les hôpitaux démontre que ce virus est une vraie saloperie pour au moins 20% des personnes atteintes. Même si la foi déplace les montagnes, il y a des limites à la résistance physique ou mentale des soignants. A la vue d'un nouveau flot de patient, il sera compréhensible que les héros d'aujourd'hui nous disent demain "démerdez-vous, on n'en peut plus à cause de votre connerie". De plus, l'impact économique de la crise sera tel qu'il sera impossible d'aider tout le monde. J'espère que ces manifestants feront preuve de cohérence et auront la décence de ne pas y faire appel.

  • Posté par Naeije Robert, dimanche 10 mai 2020, 8:39

    Je comprends ces manifestrants. Confiner les malades et les personnes à risque a du sens. Conseiller de la distance sociale aussi. Le reste est une atteinte aux libertés fondamentales, appliquée par une bureaucratie répressive (et confiscatoire). Les "frontaliers" de l'UE s'en aperçoivent le mieux: les règles sont très différentes de part et d'autre de barrières devenues infranchissables au mépris de toutes les accords européens.

  • Posté par Naeije Robert, dimanche 10 mai 2020, 11:53

    Cher M Marck, Merci pour cette petite leçon de morale, un dimanche matin cela fait toujours du bien. Puis-je tout de même vous faire remarquer que des règles de confinement très différentes (par exemple Suède ou Allemagne vs France ou Italie) donnent des résultats identiques ou même meilleurs avec des règles moins strictes davantage basées sur la responsabilité des citoyens.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs