Accueil Monde

La Croix Rouge s’alarme des conditions de vie des migrants bloqués en Grèce

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Depuis la fermeture de la route migratoire des Balkans, des milliers de candidats réfugiés attendent dans des camps de fortune, dans la boue et le froid, à Idomeni, un petit village du nord de la Grèce à proximité de la frontière avec la Macédoine. «La situation est catastrophique», indique jeudi Angelica Fanaki, qui dirige les opérations de secours pour la Croix-Rouge en Grèce.

«La nourriture manque, les conditions d’accueil se détériorent et la plupart de ces personnes qui fuient la guerre en Syrie ou en Irak restent jusqu’à deux semaines sans abri correct ou sans vêtements secs», explique-t-elle. Selon la Croix Rouge, qui concentre ses activités à Idomeni, «où la situation est la plus grave», «six migrants sur dix sont des femmes et des enfants. Ils ont faim ou sont malades». «L’effort est intense, mais malheureusement pas suffisant en raison du nombre élevé de réfugiés qui continuent d’arriver», poursuit l’organisation, qui appelle à la mobilisation à travers un appel aux dons.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs