15 clubs déposent plainte: file-t-on vers une saison blanche?

David Delferière.
David Delferière. - Photo News

Gros rebondissement dans le football amateur belge. Selon nos confrères de l’Avenir, 15 clubs ont mandaté le cabinet d’avocats Christophe De Sadeleer et Johnny Maeschalck. Ils ont porté plainte concernant la décision de la cellule de crise Corona de l’Union belge le 27 mars dernier d’acter la fin des championnats amateurs et, dans la foulée, de définir les critères pour désigner descendants et montants. Cette action intentée pourrait faire tache d’huile dans tout le foot amateur belge (de la D1 amateurs à la P4), et une saison blanche pourrait finalement être déclarée, avec des divisions et séries comportant les mêmes acteurs que lors de cette campagne 2019-2020 stoppée prématurément.

L’identité des 15 clubs n’a pas encore été rendue publique, mais on imagine fort bien qu’ils ont été lésés par les décisions de la cellule. On sait simplement que sur ces 15 clubs qui ont porté plainte, 14 sont du nord du pays et un seul est francophone. Il nous revient que ce dernier pourrait être Solières qui, 15e de D2 amateurs francophone au moment de l’arrêt des championnats, pouvait encore se sauver. Mais la décision de l’Union belge a fait chuter le matricule hutois en D3 amateurs. Solières est-il ce club francophone ? « Je ne vais pas rentrer dans l’histoire, je ne réponds pas à cette question », déclare Jean-Marc Fortin, vice-président de Solières. « On a étudié le règlement avec un avocat. Évoquer un cas de force majeure dans un règlement… Il y a toujours des failles. »

Ce qui est certain, c’est que notre interlocuteur n’est absolument pas d’accord avec la méthode employée par les instances footballistiques. « J’estime avoir été volé sur notre match de retard, ce qui nous fait descendre. Ce système est injuste. Avec la règle de 3, cela nous met à 0,1 point de Waremme (ndlr : premier non-descendant). C’est ridicule. J’estime que ce système qui a été décidé est anti-sportif et pas du tout loyal. »

« Nous ne sommes pas au-dessus des lois »

Quoi qu’il en soit, la saga n’est donc pas terminée. « La démarche de ces clubs est autorisée, en tout cas », réagit David Delferière, président de l’ACFF (association des clubs francophones de football). « Nous ne sommes pas au-dessus des lois. 15 clubs ne sont pas d’accord, chaque partie ira plaider sa cause. Dans le cadre de l’épidémie de coronavirus, il y avait une solidarité au début. C’est dommage… C’est la première fois depuis 1940 qu’on arrête le championnat. La décision n’était pas prévue dans le règlement. Rien n’était prévu. Il fallait trouver une solution et la faire admettre. Nous avons agi en âme et conscience. Il y avait un comité de crise, qui a fait des propositions qui ont été acceptées par les entités à ce moment-là. Si on avait décidé autre chose, d’autres auraient pu se plaindre. »

Affaire plaidée le 26 mai

L’affaire sera plaidée devant la CBAS (Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport) le 26 mai, et une décision devrait normalement tomber dans la foulée. Comment réagiraient les instances footballistiques si la décision de la CBAS leur était défavorable ? « Nos juristes évalueraient la situation et diraient ce qu’il faut faire. Chaque année, il y a des affaires portées devant la CBAS ou un tribunal civil. »

Ce serait quand même un désaveu certain. « Un désaveu de 15 clubs, oui, pas de 1.985. Il faut se dire cela aussi. » Ce serait également toute une organisation à revoir. Mais chaque chose en son temps. « Patientons ! ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • d-20170731-3G35PG 2017-07-30 19_54_09

    Un ancien défenseur du Standard marque une superbe reprise de volée en Champions League et permet à son club d’entrer dans l’Histoire (vidéo)

  • @Belga

    Par Philippe Gerday

    Standard

    Petit coup d’arrêt pour Cimirot au Standard: le déplacement en Écosse se fera sans lui

  • Les mines n’étaient pas rassurées après la contre-performance de vendredi dernier à Eupen. @Belga

    Par Cédric Martin

    Charleroi

    Charleroi reçoit Waasland-Beveren: de match bonus à match de la peur

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous