Accueil Belgique Politique

Alexander De Croo: «La régionalisation a désormais montré ses limites»

Ce dernier se dit ouvert à une réforme institutionnelle.

Temps de lecture: 1 min

La pandémie a permis de montrer que c’est la coopération entre les gouvernements qui est vertueuse, pas la concurrence », déclare le vice-Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD), dans une interview diffusée en ligne samedi soir par La Dernière Heure.

Selon lui, « l’idée d’une refédéralisation commence à vivre en Flandre et est encore plus d’actualité désormais ». Il ne serait cependant pas efficace de tout recentraliser. « Mais dans les soins de santé, la situation est très compliquée. Les problèmes de gestion et de cohérence y sont énormes. Idem pour la mobilité, les communications. »

« Jusqu’à maintenant, la Belgique a connu une logique de concurrence entre les Régions, de volonté d’accroître leurs compétences et de les isoler par rapport aux autres niveaux. La régionalisation a désormais montré ses limites », ajoute le ministre des Finances.

Ce dernier se dit ouvert à une réforme institutionnelle. « Elle mérite une vraie réflexion », mais « il ne faudra pas réorganiser l’État après une nuit de négociations d’où l’on sortira avec un accord ’à la belge’».

« Que chacun vienne avec ses idées et on en discutera aux élections de 2024 », conclut Alexander De Croo.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

32 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 10 mai 2020, 17:03

    Même s'il sonne creux dans son chef, le constat de Monsieur De Croo reste néanmoins lucide. Sans hiérarchie des normes et sans la perception que nous sommes condamnés à rester voisin à défaut d'émigrer de l'autre côté de la planète, la structure institutionnelle de notre pays restera bancale. Il reste à espérer qu'il sera encore possible de trouver des hommes ou femmes politiques d'une qualité suffisante pour comprendre qu'il faut dialoguer avec son voisin et le respecter. Prétendre qu'il existe deux démocraties dans un si petit pays et qu'il suffit de les séparer pour que tout aille mieux est une illusion puérile. Une démocratie où tous pensent la même chose ou doivent penser la même chose est une dictature.

  • Posté par De Moor Alex, dimanche 10 mai 2020, 15:08

    Belle envolé lyrique mais quelles ont donc été les actions de l'OpenVLD pour nous prémunir contre une pareille pandémie ? des masques en réserve : trop cher et comme les vieux sont périmés, on les détruit ; des infos venant de chine, d'italie puis de virologues belges : des dramaqueen ; aujourd'hui encore que prône M De block : masque pas utile mais avoir une loi pour réquisitionner les "blouses blanches" ça c'est utile alors qu'ils-elles ne se sont jamais défaussés contrairement aux politiques; des économies parce ça coute trop cher; du numerus clausus parce que ça trop de médecin et on en a tellement qu'on en fait venir d'ailleurs moins chers…) ( mais M De Block ne renonce pas à son numéro de médecin INAMI). Belle envolée pour se démarquer de la NVA et du Vlamse Blok + faire oublier son passé par rapport à BHV.. Mais à propos, ministre des télécommunications et nous sommes toujours les plus mal lotis d'Europe point de vue prix ????? Oui , c'est mieux de taper sur les régions qui n'ont pas assumé tandis que le fédéral lui….. Tiens à propos quel niveau de pouvoir a le premier confiner les maisons de repos ? le fédéral ? la région flamande toujours en avance et si parfaite ? ou la région wallonne?. Ben pour une fois, c'est Elio qui a dribblé tout le monde sans tambour ni trompette.

  • Posté par Bayens Remi, dimanche 10 mai 2020, 14:54

    N'est ce pas lui qui a il y a quelques années a retiré la prise au gouvernement à cause de BHV. Ce qui est encourageant: il apprend!

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 10 mai 2020, 13:38

    Il est acquis qu'une part des électeurs du VB et même (tragico-bouffon) de la NVA sont en réalité des unitaristes (l'électeur en démocratie, a même le droit de marcher sur la tête). Dans leurs extrémismes, ils partagent la vision largement répandue au Sud du retour à la Belgique unitaire. Sans aller jusque là, ne pourrait-on parier comme le disait il y a quelques mois un édito du Soir sur un populisme positif. J'entends ici et là qu'on flingue les 9 ministres de la Santé. Il n'y a peut-être pas de raison qu'on laisse Bart de Wever seul utiliser des slogans réducteurs à deux balles. Chiche? En tous cas, s'agissant d'Alexander de Croo, on aime ou pas le bonhomme, il y a une relative constance dans ses propos. Il avait déjà évoqué les questions de mobilité, d'énergie entre autres à refédéraliser. Ici, après le Covid, il veut refédéraliser la santé. Soit, prenons le au mot. Peut-on espérer en 2024 ne plus être seuls à recommander aussi le retour d'une partie des compétences au fédéral. Quitte à blanchir sévèrement la chevelure du maïeur d'Anvers.

  • Posté par Vandevelde Guy, dimanche 10 mai 2020, 12:22

    Mais, en 2024, Monsieur De Croo, vous ne serez plus là ! Ah, on ne vous l'avait pas dit ?...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une