Coronavirus: les parieurs se ruent sur le tennis de table

@DR
@DR

Le tennis de table, nouvel eldorado des bookmakers, c’est l’une des conséquences inattendues de la pandémie de coronavirus, qui a poussé les parieurs, sevrés de tennis, à se tourner vers la petite balle blanche.

« Imaginer que le tennis de table serait le produit le plus consommé un samedi après-midi aurait été insensé il y a quelques semaines », s’amuse Matt Fowler, directeur du service chargé de veiller au respect de la réglementation des paris au sein de l’Association internationale pour l’intégrité des paris.

Et pourtant ! Le ping a su saisir la balle au bond pour se trouver un nouveau public, avec des tournois qui continuent à avoir lieu en Europe de l’Est, notamment en Russie. Les paris les plus importants sont sur « qui va gagner le prochain point », comme en tennis.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous