Mardi des blouses blanches - Le syndicat libéral CGSLB exhorte Maggie De Block à "sortir du bois"

La CGSLB demande à la ministre "d'organiser la concertation sociale sur l'utilisation des moyens du fonds blouses blanches" et plaide pour "un nouvel accord social pour le secteur des soins de santé", dans un communiqué diffusé lundi.

Le syndicat libéral observe que dans le cadre de la concertation tripartite à ce sujet - entre les partenaires sociaux et le gouvernement - le débat doit se concentrer sur certains thèmes centraux. A savoir plus de main d'œuvre ainsi que davantage de recrutements et de formations dans le secteur des soins de santé et une meilleure rémunération pour tous les professionnels du secteur.

"Jamais dans l'histoire récente le secteur de la santé n'a eu la perspective d'un investissement annuel de 400.000.000 d'euros. Jamais auparavant, les responsables politiques et la population n'ont été aussi conscients de la nécessité d'investir dans des soins de santé de qualité. L'énorme flexibilité et l'engagement dont ont fait preuve les établissements de santé et leur personnel dans la crise sanitaire pour gérer la crise n'ont échappé à personne. Combien de nouvelles manifestations de blouses blanches devrons-nous encore organiser avant que quelque chose ne bouge?", interpelle Eric Dubois, responsable sectoriel de la CGSLB, alors que se profile mardi, le 12 mai, la "Journée internationale des soins infirmiers".

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous