Gerard Piqué, organisateur de la Coupe Davis, «un peu pessimiste» pour la phase finale 2020

Photonews
Photonews

Gerard Piqué, joueur du FC Barcelone et propriétaire du groupe organisant la phase finale de la Coupe Davis de tennis, s’est dit dimanche « un peu pessimiste » sur leur tenue cette année, en raison de « l’incertitude » liée à l’épidémie de coronavirus.

« Il y a beaucoup d’incertitude. Nous essayons de nous tenir au courant de ce que dit le gouvernement à propos du sport, et de savoir si nous pouvons mettre des spectateurs à l’intérieur de la Caja Magica », le centre olympique de tennis de Madrid, a déclaré Piqué à la télévision Movistar. « Je dirais que je suis un peu pessimiste, parce qu’une Coupe Davis sans spectateurs, c’est difficile ».

« Je pense que personne pour le moment n’a la certitude que nous pouvons mettre des fans dedans ou si cela devra être à huis clos. Au fil des jours, je suppose que nous aurons un peu plus de clarté », a ajouté le dirigeant du groupe d’investissement Kosmos.

Ce groupe a signé un contrat de 25 ans avec la Fédération internationale de tennis, d’une valeur de 3 milliards de dollars.

La phase finale de la Coupe Davis 2020, qui regroupe 18 nations, est prévue du 23 au 29 novembre dans la capitale espagnole. La Belgique n’est pas qualifiée pour cette phase finale. L’équipe belge, privée de David Goffin, s’était inclinée 3-2 début mars en Hongrie lors du tour de qualifications.

La première édition de cette nouvelle phase finale avait été remportée par les Espagnols fin 2019 face aux Canadiens.

L’Espagne est un des pays les plus endeuillés par la pandémie du Covid-19. La phase de déconfinement la plus avancée d’ici fin juin autorisera un rassemblement maximum de 400 personnes pour des événements en plein air, et de 50 en intérieur.

Le tennis mondial est à l’arrêt depuis début mars et jusqu’à mi-juillet au moins.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Justine Henin avoue avoir adoré redécouvir les pétits coins de sa région, en famille, durant ce confinement.

    Par Propos recueillis par Yves Simon

    ATP - WTA

    Justine Henin: «Il faudra apprendre à faire le deuil de certaines choses…»

  • Elle embrasse la Coupe Suzanne Lenglen, comme elle l’avait promis, 11 ans avant, à sa maman
! @News

    Par Un reportage d’Yves Simon

    Grands Chelems

    Justine Henin fête ses 38 ans ce lundi: «Elle ne pouvait naître qu’à Roland-Garros, c’était écrit!»

  • PHOTO NEWS

    Par Yves Simon

    Grands Chelems

    S’il a bien lieu, l’US Open n’aura jamais aussi mal porté son nom

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous