Les voitures hybrides, le meilleur des deux mondes en termes d’automobile

BMW X5 Plug-in Hybride
BMW X5 Plug-in Hybride

Passer à l’électrique ou pas ? Voilà une question que se posent de nombreux Belges à l’heure de choisir une nouvelle voiture. Cette question amène aussi plusieurs craintes, souvent non fondées d’ailleurs : quid de l’autonomie, comment recharger, vais-je un jour tomber en panne ? Au lieu d’opposer voitures électriques et voitures thermiques, pourquoi ne pas trouver le compromis : les véhicules hybrides.

L’avantage d’une 100% électrique et d’un moteur thermique

La formule est consacrée : « choisir c’est renoncer » aurait dit l’écrivain français André Gide. Une voiture hybride comme la BMW X5 Plug-in Hybride combine les avantages d’une voiture full electric et d’une voiture thermique. Le moteur électrique avec une autonomie de 80 kilomètres pour les petits trajets quotidiens en ville et dans les environs, et la propulsion thermique pour des plus longs déplacements, qu’ils soient professionnels ou pour partir en vacances dans le sud de l’Europe. N’oublions pas non plus les avantages fiscaux que ce type de véhicule offre avec une déductibilité proche des 100%, même après la refonte de la fiscalité automobile début 2020. A condition de choisir le bon type de voitures hybrides.

Privilégiez les hybrides plug-in rechargeables

Le terme hybride est un simple terme générique désignant les véhicules combinant un moteur électrique et un moteur thermique dans une même voiture. Il existe pourtant plusieurs types d’hybrides avec des interactions et des fonctionnements différents entre les moteurs. Mettons en avant les hybrides les plus dynamiques et efficaces : les Plug-in Hybrides rechargeables. Des voitures hybrides dont les batteries se rechargent, que ce soit à une borne, une Wallbox ou même une simple prise électrique. Ces voitures hybrides, comme la BMW X5 Plug-in Hybride par exemple, sont également bardées de technologies comme la gestion intelligente coordonnant et optimisant le rendement des moteurs ou encore la récupération d’énergie au freinage pour recharger les batteries.

Le rendement et la consommation parfois oubliés

A côté de ces avantages fiscaux ou encore de l’impact sur la qualité de l’air en ville, il y a un aspect trop souvent oublié : la consommation des voitures hybrides. L’autonomie et la consommation dépendent bien entendu d’un nombre de facteurs comme l’itinéraire, les conditions météo, le prix de la recharge ou le style de conduite du conducteur mais la consommation de ce type de voitures est drastiquement bas. Un véhicule aussi imposant que la BMW 745e Plug-in Hybride ne consomme ainsi que… 2,1l/100km. Rouler en hybride, c’est aussi aller moins souvent à la pompe et ainsi économiser sur ces frais de carburant.

Émissions gamme électrifiée BMW :
0 - 2,8 l/100 km ● 0 - 64 g/km CO2 (WLTP)