Les « vraies » hybrides et les 100% électriques toujours avantageuses fiscalement

BMW 7 series Sedan
BMW 7 series Sedan

La refonte de la fiscalité automobile du 1er janvier 2020 était attendue par tous… et sans doute redoutée par certains également. Les autorités avaient prévenu : c’est terminé de stimuler l’achat de véhicules hybrides qui n’en portent que le nom. Ces fameuses « fausses hybrides », des voitures lourdes et surpuissantes avec un moteur électrique mais qui rejettent beaucoup de CO2 malgré tout.

Les voitures polluantes bien plus pénalisées dans le nouveau système

L’ancien système dit « par paliers » et pas assez représentatif a été remplacé par un système plus linéaire sur base de la formule suivante : 120% – (0,5% X coefficient X CO2/km). Nul besoin de sortir vos vieux cours de mathématiques ou votre calculatrice, nous le faisons pour vous. Le coefficient dans cette formule est déterminé par la motorisation du véhicule. Un véhicule diesel aura un coefficient de 1, un véhicule essence un coefficient de 0,95, un véhicule roulant au CNG à 0,90. Les véhicules hybrides non rechargeables verront leur coefficient déterminé par leur moteur thermique.

Les Plug-in Hybrides rechargeables déductibles jusqu’à… 100%

L’objectif avoué des autorités est atteint : les fausses hybrides sont pénalisées. Quid des vraies hybrides, les plug-in rechargeables ? Ici aussi, ces bonnes hybrides doivent répondre à deux conditions supplémentaires : une capacité énergétique d’au moins 0,5 kWh par 100 kilos du poids du véhicule et des émissions de CO2 inférieures ou égales à 50g/km. Si ces deux conditions sont rencontrées, c’est le niveau de CO2 annoncé par le constructeur qui sera pris en compte dans le calcul. Sinon, ce seront les émissions du véhicule thermique correspondant qui sera comptabilisé. Arrêtons les comptes d’apothicaire et parlons de vrais modèles. Avec ce nouveau système, la BMW 530e Plug-in Hybride est déductible jusqu'à 100%, une BMW 745e Plug-in Hybride l’est jusqu'à 97% ! Une raison de plus de choisir de véritables voitures hybrides rechargeables.

Et les véhicules 100% électriques dans tout ça ?

Jusqu’au 31 décembre 2019, une voiture électrique était déductible à 120% afin d’en stimuler l’achat et l’utilisation. Depuis la mise en place du nouveau système, les véhicules full electric ne sont déductibles plus qu’à 100%. Mais cela reste 100% à déduire tout de même, un avantage fiscal non négligeable. Côté flamand, la prime d’achat allant jusqu’à 4.000 euros a également été supprimée par la Région flamande. Les taxes de circulation et de mise en circulation sont également moindres, voire même nulles selon les régions. Les voitures électriques comme la BMW i3 restent toujours un choix environnemental mais aussi fiscal, surtout quand on les compare aux autres véhicules thermiques selon cette nouvelle formule.

Émissions gamme électrifiée BMW :
0 - 2,8 l/100 km ● 0 - 64 g/km CO2 (WLTP)