Accueil Opinions Débats et idées

«Déconfinement: les spécialistes du comportement doivent être sollicités»

Des professeurs et chercheurs issus de 6 Universités belges actifs dans le domaine de la psychologie de la santé mettent en évidence la nécessité urgente de confier à des experts du comportement humain certaines missions importantes en vue de modifier de façon durable nos comportements préventifs pour faire face plus efficacement à la pandémie actuelle.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Nous vivons une époque à la fois très intéressante et frustrante en tant que spécialistes du comportement. Très intéressante, parce que nous n’avons jamais vécu auparavant une situation qui imposait des changements de comportements aussi radicaux qu’en ces temps de coronavirus. Mais frustrante aussi, parce que l’avis des spécialistes du comportement n’est pas sollicité. Comprendre cette situation est important car cela révèle la conception que les gens se font des comportements à adopter et des meilleures manières d’y parvenir. Certains en appellent à la responsabilité et au civisme ; d’autres font davantage confiance au contrôle, et si nécessaire aux sanctions, pour les modifier. Selon ces perspectives, le comportement humain fonctionnerait un peu comme une voiture : pour conduire il faut savoir quelle direction prendre (l’itinéraire GPS nous est donné par les virologues, avec certaines réorientations par les responsables politiques) et il faut un moteur qui fournit l’énergie nécessaire pour y arriver.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Débats et idées

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs