Accueil Opinions Débats et idées

«En démocratie, le citoyen est adulte»

La pandémie que nous taversons nous rappelle que pour être vivante, une démocratie doit reposer sur le trio Explication-Adhésion-Participation.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le coronavirus arrive à un moment de défiance majeure du citoyen envers le politique. A ne pas y remédier, la situation ne peut qu’empirer. Tant pour la démocratie que pour la pandémie.

Nous allons nous déconfiner dans un climat de grande confusion où l’on espère que pour éviter toute recrudescence le citoyen suivra les consignes. Lesquelles ? Bonne chance pour s’y retrouver. Pourquoi ? Parce que !

Une pandémie, comme celle à laquelle nous devons faire face, vient rappeler avec force que pour être vivante, une démocratie doit reposer sur le trio Explication, Adhésion et Participation.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Joute Dodo, mardi 12 mai 2020, 22:37

    Entièrement d'accord avec Vincent Magos, mais cela suppose aussi que nos dirigeants actuels soient bon communicants, ils ne le sont pas. Qu'ils soient intelligents (parlementarisme et éviter la position passive), ils ne le sont pas. Qu'ils aient du courage (désamorcer les mécanismes de défense) et ce sont de couards finis. Dois-je me consoler en me disant qu'en France ils font pire? Et qu'en France, il y a un nombre invraisemblable (plus de 50) de plaintes déposées contre des ministres pour leur gestion de la crise.

  • Posté par Pire Bernard, mardi 12 mai 2020, 20:37

    La position de ce gouvernement n'a jamais été de promouvoir l'adhésion ou la participation. Elle repose sur des diktats, des partis pris, un manque flagrant de démocratie et un flicage intégral sur fond de communication anxiogène. J'ai perdu toute foi dans ces tocards qui nous gouvernent et, inlassablement, reviennent aux mêmes postes, quel que soit le résultat des élections. Mention spéciale en l'occurrence à l'ineffable Magnette et ses propositions démagogiques. Mais la droite ne vaut pas mieux... On se prend à rêver d'un vrai homme d'Etat, d'une vraie société participative, un peu à l'image de la Suède. Mais c'est de l'utopie: les mentalités, la cohésion sociale ici n'ont rien à voir avec les pays scandinaves.

Aussi en Débats et idées

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs