Coronavirus - Accord dans le secteur métallurgique

Le comité pour la protection et la prévention au travail (CPPT) sera l'organe de référence pour prendre les mesures nécessaires pour les postes de travail où la distanciation sociale ne peut être réalisée. "A défaut de consensus", il pourra "être fait appel à l'Inspection" du travail.

En outre, l'accord conclu prévoit que les travailleurs présentant le plus de risques de santé peuvent demander à ne pas reprendre le travail, moyennant un certificat médical et après concertation entre le médecin traitant et celui du travail.

Un report de paiement et de remboursement de leurs cotisations au Fonds de sécurité d'existence pour le premier trimestre 2020 est accordé aux entreprises.

Par ailleurs, la constitution de la pension complémentaire est poursuivie en cas de chômage temporaire pour force majeure et une mesure a été prise concernant la prime de fin d'année.

"Le front commun syndical est particulièrement satisfait que le dialogue social ait été repris par les syndicats et les employeurs afin d'aboutir à un accord confirmant l'absolue priorité de la santé des travailleurs", indiquent les représentants des travailleurs. La satisfaction est également de mise du côté d'Agoria, dont le CEO Marc Lambotte se réjouit "qu'Agoria et les syndicats se comprennent désormais bien".

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous