La Premier League espère éviter une reprise sur des terrains neutres: «Le dialogue se poursuit»

photo news
photo news

«  Évidemment, tous les clubs préféreraient jouer à domicile si c’est possible, mais nous devons prendre en compte ce que nous disent les autorités », a expliqué Richard Masters lors d’une visioconférence au terme d’une assemblée générale. « Il est évident que certains clubs prennent ce point plus à cœur que d’autres. C’est un dialogue qui se poursuit » avec les autorités, a-t-il ajouté.

La Premier League travaille sur le Project Restart, une feuille de route pour essayer de disputer les 92 matches qu’il reste pour achever la saison.

Outre le fait de disputer ces rencontres à huis clos, Premier League envisageait de limiter le nombre de stades les accueillant pour limiter les déplacements et bénéficier des installations les plus adaptées.

Une compétition faussée ?

Mais une majorité de clubs, notamment ceux à la lutte pour le maintien, estiment que cela fausserait la compétition en les privant d’un avantage dans la dernière ligne droite.

Le gouvernement britannique a, en tout cas, levé un obstacle de taille sur le chemin d’une reprise des compétitions en ouvrant la porte lundi à une reprise des compétitions sportives à huis clos à partir du 1er juin.

Cette mesure reste cependant sujette à réévaluation en fonction de l’évolution du nombre de nouveaux cas de Covid-19.

« Nous travaillons dur pour créer un modelé responsable, sûr et réaliste pour finir la saison », a insisté Richard Masters, répétant que « rien ne sera décidé sans qu’on en ait parlé avec les joueurs et les entraîneurs et des réunions sont prévues dans le courant de la semaine ».

Le dirigeant a aussi admis que, pour la première fois, les 20 clubs avaient discuté des conséquences d’un abandon définitif de la saison en cours.

« C’est toujours notre objectif de terminer la saison, mais c’est important d’évoquer toutes les options », a-t-il expliqué.

Dans ce cas de figure – qui coûterait 762 millions de livres (870 millions d’euros) rien qu’en remboursement de droits TV aux clubs – le classement final serait basé sur la moyenne de points par match et il y aurait bien des rétrogradations en D2.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Photo News

    Par Guillaume Raedts

    Anderlecht

    Anderlecht: les latéraux font presque l’unanimité

  • Lors d’un hommage à Nice, où il a entraîné les Aiglons de l’OGC à la fin des années 90.

    Par Philippe Gerday

    Standard

    Silvester Takac (ex-Standard): «Vojvodina, c’est ma deuxième famille»

  • Photo News

    Par Sébastien Huzler

    Mouscron

    Excel Mouscron: un fameux contraste par rapport au premier partenariat avec Lille

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous