Accueil Opinions

«Si les femmes s’habillent comme les hommes, c’est plus que l’anarchie, c’est le fana: la fin du monde»

Fatima Mernissi est considérée comme la Simone de Beauvoir du Maghreb, une féministe en islam, icône d’une génération de femmes. Un hommage lui a été rendu mardi soir au Kaaitheater à Bruxelles. Voici des extraits de « Rêves de femme. une enfance au harem. », son récit autobiographique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Extraits de « Rêves de femme. Une enfance au harem ».

De Fatima Mernissi

Extrait 1.

« De toute façon, mon père et mon oncle n’aimaient pas beaucoup les allées et venues entre les deux maisons, d’une part parce que les Bennis avaient plusieurs fils, et d’autre part parce que Mme Bennis était tunisienne, d’origine turque, et par conséquent extrêmement dangereuse.

Elle mettait en pratique les idées révolutionnaires de Kemal Atatturk et se promenait en voiture, tête nue, dans l’Oldsmobile noire de son mari. Elle avait les cheveux teints en blond platine et coupés à la Greta Garbo. Tout le monde disait qu’elle n’était pas vraiment de chez nous, de la Médina.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs