Quadruple champion du monde de Formule 1, Sebastian Vettel quittera Ferrari à la fin de la saison

@News
@News

Entamées il y a plusieurs mois, les négociations entre la Scuderia Ferrari et Sebastian Vettel ont débouché sur un échec. Le quadruple champion du monde quittera donc Maranello à la fin de cette année.

Cela met un terme à six années de collaboration, faites de hauts (14 victoires, deux titres de vice-champion du monde) et aussi de bas, notamment marqués par quelques erreurs impardonnables du pilote allemand, ainsi qu’une relation plutôt tendue avec Charles Leclerc, mise en exergue l’an dernier, à l’occasion du GP du Brésil (accrochage et abandon des deux pilotes).

Question d’argent

On se souvient que les rumeurs relatives aux premières négociations faisaient état d’un refus formulé par l’Allemand en raison de prétentions salariales qui n’étaient pas en adéquation avec les propositions de Ferrari. On voit à présent Vettel mettre un terme à sa carrière plutôt que trouver refuge dans une écurie fatalement moins prestigieuse et nantie. On le voit en tout cas mal débouler chez Mercedes ou revenir chez Red Bull, où devraient rester Hamilton et Verstappen.

Sainz ou Ricciardo ?

Qui viendrait se mesurer au prodige monégasque à partir de la saison prochaine au sein de l’écurie la plus prestigieuse de la Formule 1, dès lors ? Deux noms circulent avec insistance : ceux de Carlos Sainz Jr et de Daniel Ricciardo. Ce n’est pas la première fois que l’arrivée de l’Australien est évoquée du côté de Maranello. Son transfert surprise de Red Bull vers Renault l’an dernier avait cependant tempéré cette hypothèse. Mais quand on sait les perspectives du constructeur français en F1, et surtout le niveau de compétitivité de la voiture, on se doute que Ricciardo doit trépigner à l’idée d’enfin retrouver une écurie digne de son talent.

Quant à Carlos Sainz, il apparaît plutôt comme l’équipier modèle, capable de faire de l’excellent travail, mais moins susceptible de faire de l’ombre à Charles Leclerc, qui apparaît déjà comme la star du futur en F1, et est sous contrat avec la Scuderia jusqu’à fin 2024.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Belga

    Par DOMINIQUE DRICOT

    Rallye

    Quand François Duval a montré la voie à Thierry Neuville

  • La F1 fera bien un arrêt en Belgique, mais sans public.

    Par Thierry Wilmotte

    Formule 1

    La Formule 1 se relance en cassant les prix

  • BELGAIMAGE-151514837

    Par DOMINIQUE DRICOT

    Moteurs

    Du champagne et des larmes pour Jacky Ickx au GP de France en 1968

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous