Accueil Société

Production de larmes, système digestif…: comment le coronavirus peut affecter votre corps

Depuis sa conquête pandémique, le coronavirus nous oblige à vivre avec lui. Partout dans le monde, les scientifiques cherchent à découvrir de nouveaux aspects de son fonctionnement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Une grosse grippe, c’est ce à quoi on pensait avoir affaire lorsque le virus est apparu en décembre 2019 dans la province de Hubei, en Chine. Si la plupart des symptômes sont effectivement similaires à l’infection respiratoire saisonnière qui nous est plus familière – fièvre, toux sèche, congestion nasale, fatigue intense –, les études ont progressivement mis en évidence d’autres marqueurs du Covid-19 : crises convulsives, accidents vasculaires cérébraux (AVC), perte du goût ou de l’odorat, confusion, engelures… On a aussi pu établir qu’un malade sur cinq présente des symptômes graves comme la dyspnée (gêne respiratoire). Plus récemment, une étude menée sur un petit nombre de patients chinois a révélé qu’un tiers des patients avaient des symptômes ophtalmiques : épiphora (production excessive de larmes) ou conjonctivite.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Levsky Eric, vendredi 15 mai 2020, 9:34

    Mais non de Dieu, c'est incroyable comme on a l'impression qu'on est à l'an zéro de l'étude des coronavirus voir de la virologie en général... ce n'est pas le premier Coronavirus, y a eu le MERS, le SRAS. On dirait parfois qu'on a découvert quelque chose "d'extra-terrestre", qu'on découvre. Et puis l'impact sur le climat c'est assez simple à comprendre non ? Fait moche fait froid dehors, tout le monde à l'intérieur, tout le monde les uns sur les autres pas d'aération = taux de contagion élevé - fait beau fait chaud tout le monde dehors on ouvre les fenêtres on se disperse = taux de contagion plus bas !

  • Posté par Latine Christian, vendredi 15 mai 2020, 5:07

    Grand article de syntèse

  • Posté par Latine Christian, vendredi 15 mai 2020, 5:07

    Grand article de syntèse

  • Posté par Latine Christian, vendredi 15 mai 2020, 5:07

    Grand article de syntèse

  • Posté par Vigneron Gérard, mercredi 13 mai 2020, 9:50

    Bel article bien documenté -merci pour ce gros travail!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs