Grande incertitude chez Agfa-Gevaert après des "résultats solides" au premier trimestre

Les divisions qui fournissent les systèmes de radiologie et d'autres équipements pour le secteur de la santé ont bien résisté au cours des trois premiers mois de l'année. "En raison de l'épidémie de Covid-19, de nombreux hôpitaux accélèrent leurs investissements dans les systèmes mobiles de radiographie directe", explique le groupe de Mortsel.

Les activités "impression" du groupe ont commencé à ressentir l'impact de la crise, accusant une diminution du chiffre d'affaires de 14,2% au premier trimestre.

Agfa décrit toutefois ses résultats trimestriels comme solides. "Malgré l'impact certain du Covid-19 sur nos activités dans l'industrie de l'impression, nous avons obtenu des résultats solides et généré de solides flux de trésorerie", a indiqué son CEO Pascal Juéry. Il ajoute que la dette de l'entreprise est tombée "à un niveau très sain". En mai, Agfa a en effet finalisé la vente de plusieurs activités informatiques dans le secteur de la santé, pour 975 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires du groupe au premier trimestre s'est élevé à 501 millions d'euros, contre 524 millions d'euros à la même période l'an dernier. L'ebitda ajusté a, lui, diminué de 9,7%, à 39 millions d'euros.

"La situation actuelle rend impossible à quantifier l'impact de la pandémie sur les résultats financiers de 2020 et à fournir des perspectives pour l'ensemble de l'année 2020", souligne le communiqué de la société. La direction espère pouvoir apporter davantage de clarté en août.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous