Bruxelles: près de 80% des chauffeurs de bus de la Stib n’ont pas pris leur service

Bruxelles: près de 80% des chauffeurs de bus de la Stib n’ont pas pris leur service
Belga

Près de 80 % des chauffeurs de bus et 60 % des chauffeurs de tram de la Stib n’ont pas pris leur service mardi, a confirmé la porte-parole de la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (Stib), Françoise Ledune. Depuis lundi matin, le réseau de la Stib est fortement perturbé à la suite d’une action d’une partie du personnel qui pointe le manque de mesures de protection.

Comme la veille, une partie du personnel de la Stib a décidé de poursuivre son action. Sur le coup de 11h00 mardi, toutes les lignes de trams circulaient à fréquence réduite à l’exception de la L7.

Concernant les bus, les lignes 17, 33, 36, 60, 69, 75, 76, 77, 86, 89, 98 ne circulaient pas. Les autres lignes étaient assurées mais à fréquence réduite.

En ce qui concerne les métros, les lignes 2 et 6 roulent, au contraire des lignes 1 et 5 qui ont aussi connu des perturbations mardi matin. La situation était toutefois en passe de se régler.

L’action pas soutenue par les syndicats

La Stib avait annoncé que son réseau devrait reprendre son cours normal dès lundi, avec quelques adaptations les week-ends. Cette annonce a cependant suscité l’inquiétude des travailleurs qui pointent le manque de mesures de protection. Certains dénoncent aussi le manque d’effectif destiné à assurer le respect des mesures, tel le port du masque obligatoire.

« Nous avons un accord signé avec les syndicats concernant les mesures de protection », rappelle Françoise Ledune. « Nous devons augmenter notre offre. Les magasins sont à nouveau ouverts et nous avons constaté une augmentation de fréquentation du métro de 44 % pour la journée d’hier. Nous ne pouvons pas rencontrer les demandes du personnel. Cela signifierait une baisse de 25 % de notre offre. »

Mardi matin, une réunion entre syndicats – même si la Stib rappelle que cette action n’est pas soutenue par les syndicats – et direction était en cours afin d’identifier les pistes pour sortir de ce conflit.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous