Fédérale Assurance atteint son objectif de croissance un an plus tôt que prévu

"Il s'agit assurément d'un motif de satisfaction. Mais la pérennité de cette croissance se révèle également fondamentale", commente le CEO Tom Meeus. "Nous sommes confiants pour le futur, même si la crise que nous vivons nous incite à une vigilance accrue. Nos projets de digitalisation et de vente online continuent à avancer concrètement: nous sommes en phase finale de testing. C'est de bon augure, a fortiori dans le contexte actuel", ajoute-t-il.

Le résultat net a fortement baissé, passant de 81 millions d'euros à 48,3 millions en 2019. Fédérale justifie ce recul par une hausse de la charge des sinistres, une baisse des résultats financiers, une hausse des frais d'exploitation et la constitution de provisions.

Malgré cette baisse du résultat, le montant des bénéfices distribués aux clients, 12,9 millions d'euros, est maintenu à un niveau quasi équivalent à celui de l'exercice 2018 (13,2 millions d'euros). "Dans le contexte actuel de crise sanitaire, il s'agit d'un signal fort et d'une mesure de soutien à l'égard des clients", affirme l'entreprise.

Dans le détail, l'assurance-vie a bien contribué à l'encaissement de l'assureur, affichant pour la seconde année consécutive un montant record: 252,4 millions d'euros, une progression de 23,1% par rapport à 2018.

Pour les assurances IARD (accidents, incendie, responsabilité civile et risques divers), l'évolution de l'encaissement est globalement similaire à celle du marché (+4,7%). Il en va de même concernant la hausse enregistrée en 2019 pour les couvertures en accidents du travail (+4,8%).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous